Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Poste va quitter Pourrain

-
Par , France Bleu Auxerre
Pourrain, France

Le centre de distribution du courrier de la Poste situé à Pourrain (Yonne) va fermer au printemps prochain. La quinzaine de facteurs qui y travaille va être transférée à Auxerre. Et dans la commune, ça fait grincer les dents des habitants.

© Radio France - Delphine Martin

A l'épicerie, au bistrot, devant la boulangerie, même discours : les habitants de Pourrain (Yonne), un village 1500 habitants entre Auxerre et Toucy, ont l'impression qu'on les méprise. "C’est scandaleux ! On a besoin d’une Poste dans un pays, et puis c’est tout. C’est fort désagréable", explique une dame, dépitée, dans les rayons de la supérette. "C’est un service public qui disparaît. On est déjà mal desservis dans nos régions… alors si on ferme les bureaux de Poste, eh bien on tue nos villages à petit feu", ajoute un monsieur, au comptoir, devant son café noir. 

"Quinze facteurs qui quittent le village, ce sont quinze clients en moins pour les commerces du centre-bourg" — Roger Prignot, maire de Pourrain

Même sentiment pour le maire, Roger Prignot, qui se désole de voir un service public de plus menacé, dans sa commune rurale. En plus, ces quinze facteurs qui vont quitter le village, ce sont 15 clients en moins pour les commerces du bourg : "Ce sont des gens qui venaient acheter leur croissant ou leur pain le matin à la boulangerie, qui prenaient un café au bistrot. Ils représentent une activité économique pour nos commerces". 

"15 facteurs qui partent, ce son t 15 clients en moins pour les commerces" - Roger Prignot, le maire de Pourrain

Le maire redoute aussi un service moins bien rendu : "Jusqu’à présent, ce service était bien réalisé par des facteurs qui connaissaient bien les habitants. Mais je me dis que demain, ce ne sera plus forcément les mêmes facteurs, il n’y aura pas la même connaissance des tournées, des gens… et ce sera peut-être moins bien fait", poursuit l’élu. 

La mairie de Pourrain envisage de créer une agence postale communale.
La mairie de Pourrain envisage de créer une agence postale communale. © Radio France - Delphine Martin

Cette réorganisation inquiète aussi les syndicats de La Poste. Elle va entraîner une dégradation des conditions de travail selon Pascale Pardif, élue du personnel CGT dans l'Yonne : "Il y aura un rallongement de leur trajet domicile-travail. En plus, on profite de cette restructuration pour supprimer des tournées. A Pourrain, on passera de 12 à 8 tournées. Cela veut dire plus de travail, des tournées plus longues, plus de pénibilité. On veut faire de la rentabilité commerciale à La Poste, alors on recentre l’activité sur des villes de moyenne importance et on déshabille la ruralité", estime la syndicaliste.

"Cela entraîne plus de pénibilité pour les agents" - Pascale Pardif, élue CGT

"Le site de Pourrain, assez vétuste, n'est plus adapté au travail des facteurs" — Patrick Gagnard, directeur territorial

De son côté, La Poste explique que cette réorganisation était nécessaire, pour le confort et la sécurité des salariés : "le site de Pourrain est assez vétuste. Et pour nous, les conditions de travail des facteurs sont très importantes.  A Auxerre, ils pourront bénéficier d'un quai de déchargement, de casiers de tri plus modernes et réglables en hauteur, par exemple, pour éviter d'avoir des traumatismes au niveau des membres supérieurs. Ils auront aussi des vestiaires, du matériel de manutention et un encadrant a proximité ", explique Patrick Gagnard, directeur territorial responsable du courrier dans l'Yonne. "Pour nous, c'est important de quitter un centre vétuste pour intégrer un local plus moderne et adapté au travail des facteurs", poursuit le dirigeant.

"Le site de Pourrain est vétuste et n'est plus adapté au travail des facteurs" - Patrick Gagnard, directeur territorial responsable du courrier dans l'Yonne.

En ce qui concerne le guichet, "la Poste est obligée, par contrat, d'ouvrir au moins 12 heures par semaine", explique le maire. Mais l'entreprise, pour se désengager, a proposé des aides financières non négligeables à la mairie pour qu'elle crée une agence postale communale. Roger Prignot, estime qu'il ne peut pas refuser : "Depuis la privatisation de La Poste, les horaires d’ouverture ont baissé d’année en année. Et n’ont plus été adaptés aux besoins de la population : on ferme le samedi matin, on ferme le soir avant que les gens ne soient rentrés de leur travail… On a l’impression que La Poste a tout fait pour démontrer une baisse de fréquentation qui justifie la fermeture de cette agence".

u"On est obligé de créer une agence postale communale, ou alors on régresse" —  Roger Prignot, le maire de Pourrain

Ensuite, selon l’élu, c’est l’acte 2 du processus : "On nous propose de prendre les choses en main, de créer une agence postale communale. On nous donne des aides financières pour l’installation, la formation d’un agent communal et son traitement tout au long de l’année. C’est un contrat de 18 ans !  Evidemment, c’est alléchant. On se dit que le service minimum de 12 heures n’étant pas suffisant, on fera forcément mieux avec une agence communale. Les communes sont obligées de prendre cette décision. Ou alors on régresse", poursuit Roger Prignot.

"On est un peu obligés de créer une agence postale communale" - Roger Prignot

Les élus de Pourrain envisagent donc de créer une agence postale communale. Ils réfléchissent notamment à racheter le bâtiment actuel de La Poste, qui est déjà aux normes d'accessibilité, et pourquoi pas d’y déménager la mairie. "Mais rien n'est fait pour l'instant", assure l’élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess