Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La préfecture de la Corrèze dément avoir autorisé la réouverture du club libertin de Lubersac

-
Par , France Bleu Limousin

Le club libertin de Lubersac dont la réouverture annoncée par son gérant avait suscité critiques et interrogations va devoir refermer ses portes. La préfecture de la Corrèze indique en effet ce mercredi soir qu'aucune autorisation n'avait été accordée.

Le club libertin de Lubersac avait annoncé sa réouverture sur Facebook
Le club libertin de Lubersac avait annoncé sa réouverture sur Facebook - capture d'ecran ©google maps

Sur Facebook, le club libertin de Lubersac avait annoncé le 7 octobre dernier sa réouverture, suite à "la décision administrative de la préfecture de la Corrèze". Quatre soirées étaient proposées . Interrogé par France Bleu Limousin, le gérant qui expliquait avoir obtenu une dérogation avait exprimé sa satisfaction. Mais cette réouverture, dans le contexte de la Covid-19 et du respect des mesures barrières avait aussi suscité des critiques. Le conseil de l'Ordre des médecins de la Corrèze avait exprimé son étonnement sur France Bleu Limousin. Son président Marcel Lewin soulignait la "promiscuité" inhérente à ce type d'établissement , et "le risque de créer un cluster".

Ce type d'établissement ne peut pas accueillir du public

Face à l'émoi provoqué, la préfecture de la Corrèze a finalement réagi ce mercredi soir en apportant un démenti. Dans un communiqué, elle précise "qu'aucune décision n'a été prise visant à autoriser l'ouverture de l'établissement". En s'appuyant sur le décret du 10 juillet 2020 concernant les mesures prises pour faire face à l'épidémie de Covid-19, la préfecture souligne que le club libertin "ne peut pas accueillir du public". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess