Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

La préfecture de la Meuse interdit (presque) "toute manifestation" à Bure ce week-end

La préfecture de la Meuse signe deux arrêtés pour éviter des violences autour du site de Bure (Meuse). La décision de l'Etat vaut jusqu'au lundi 5 mars inclus. Le Réseau Sortir du Nucléaire décide de saisir le tribunal administratif.

Des zadistes ont été évacués du site le 22 février
Des zadistes ont été évacués du site le 22 février © Maxppp - Jean-Noel Portmann

Lorraine, France

Trois raisons motivent les arrêtés signés par la préfète de la Meuse, interdisant toute manifestation autour de Cigéo, ce week-end. D'abord, les pouvoirs publics avaient proposé aux associations anti-nucléaire la tenue d'une manifestation encadrée : proposition refusée. Ensuite, ces derniers jours, les forces de l'ordre ont constaté une "escalade des violences" sur place, explique la préfète, Muriel Nguyen. Enfin, les militants ont multiplié, sur les réseaux sociaux, les appels à revenir occuper massivement le Bois Lejuc.

"Des risques avérés de violence", selon la préfecture de la Meuse

Devant ces "risques avérés" de violence, la représentante de l'État dans le département de la Meuse a donc décidé d'interdire toute circulation et manifestation susceptibles de troubler l'ordre public, du vendredi 2 mars au lundi 5 mars 2018 inclus, sur les communes de Bure et Mandres-en-Barrois.

Le survol de la zone par des aéronefs civils est également interdit par les autorités, durant la même période. Les drones privés sont visés clairement par cette interdiction temporaire de survol, qui concerne un espace aérien jusqu'à 500 mètres d'altitude.

Mesures "liberticides", selon les militants anti-Bure

Pour les opposants à Cigéo, ces arrêtés préfectoraux sont "liberticides, sous prétexte de ne pas avoir obtenu une autorisation de manifester", selon les termes employés par Charlotte Mijeon, porte-parole du Réseau Sortir du Nucléaire

Charlotte Mijeon, porte-parole du Réseau Sortir du Nucléaire

Les associations ont choisi de contester ces mesures en saisissant le tribunal administratif de Nancy, comme l'a confirmé, ce vendredi, l'avocat "militant" Etienne Ambroselli, qui soutient la cause des opposants à Cigéo et qui apparaît régulièrement dans des vidéos diffusées sur le web

Le spectre de la ZAD Notre Dame des Landes

Les réseaux sociaux, qui fédèrent les opposants à ce projet d'enfouissement des déchets radioactifs, retiennent particulièrement l'attention des pouvoirs publics. Dans son arrêté interdisant toute manifestation à Bure et Mandres-en-Barrois, ce week-end, la préfecture de la Meuse souligne, par ailleurs, que la décision du Gouvernement d'abandonner le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes "est de nature à gonfler les rangs des opposants avec l'arrivée d'éléments plus radicaux formés aux techniques de guérillas urbaines (...)"

La préfète de la Meuse, Muriel Nguyen, précise que les manifestations de nature pacifique ou festive restent possibles autour de Cigéo, malgré le refus des associations d'accepter une manifestation légalement autorisée ce week-end.

Muriel Nguyen, préfète de la Meuse.

Dans un communiqué envoyé vendredi soir, 2 mars 2018, un collectif d'associations appelle "l'ensemble des composantes de la lutte contre la poubelle atomique à ne pas céder aux tentatives de démobilisation orchestrée grossièrement par l’État".

Choix de la station

France Bleu