Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La préfecture du Doubs détaille son plan départemental de déconfinement

-
Par , France Bleu Besançon

Avec les services de santé et de l'éducation nationale, le Préfet du Doubs précise ce vendredi les premières mesures du plan de déconfinement à compter de ce 11 mai dans le département. Loisirs, travail ou encore enseignement : une reprise progressive fondée sur "l'auto-discipline sanitaire".

Une jeune femme porte un masque de protection durant la pandémie de coronavirus Covid-19
Une jeune femme porte un masque de protection durant la pandémie de coronavirus Covid-19 © Maxppp - Lionel Vadam

Que pourrons et devrons nous faire, ou pas, dans le Doubs à compter de ce lundi 11 mai ? Alors que pour ce début de déconfinement progressif en France, le département reste cartographié en zone rouge par le gouvernement à cause du corovanirus... 

Santé, travail, école, vie quotidienne et loisirs notamment : le Préfet du Doubs, Joël Mathurin, a fait le point ce vendredi après-midi sur les différentes mesures officielles avec l'appui du Directeur départemental de l'Agence Régionale de Santé (ARS), Jérôme Narcy et son homologue de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), Lilian Vachon ainsi que l'Inspecteur d'académie du Doubs, Patrice Durand. 

Avec ce message de fond martelé à chaque fois durant cette visio-conférence de presse : "une auto-discipline sanitaire fondée sur la confiance et le civisme individuel et donc collectif", comme condition sine qua none à la réussite de ce déconfinement. Autrement dit, après la pédagogie et la "souplesse" qui prévaudront dans les premiers jours, il sera l'heure des sanctions si l'épidémie de coronavirus venait à repartir à la hausse dans le Doubs.

Comment éviter la "deuxième vague" ?

"L'enjeu de ce déconfinement est double et complexe donc", rappelle le Préfet du Doubs : "reprendre progressivement une vie et une activité les plus normales possibles tout en évitant de relancer les contaminations". Afin de ne pas briser cette courbe descendante qui a vu, depuis début avril, le nombre de patients Covid-19 hospitalisés en réanimation passer de 85 à 24 dans le département. Il est ainsi "impératif de ne surtout pas relâcher les nouvelles habitudes de distanciation sociale et des gestes barrière. Et ça ne peut _pas être remplacé par le seul port du masque_" (obligatoire dans les transports en commun notamment) qui est aussi fortement recommandé "même pour aller faire ses courses dans les magasins et les marchés par exemple"

Et tout comme la prise en charge à domicile ou dans les hôtels réquisitionnés pour la mise en quatorzaine des éventuelles nouvelles personnes testées positives et leurs cas contact, la précision rassurante sur la capacité à réaliser environ 1.000 tests par jour dans les différents laboratoires habilités du Doubs ne doit pas non plus être une raison d'un relâchement de cette "auto-discipline sanitaire", précisent également les responsables départementaux de l'ARS et de la CPAM. 

Formation obligatoire des enseignants pour faire respecter les gestes barrière à l'école

En attendant le retour, peut-être, en classes des collégiens et des lycéens du Doubs à partir du 2 juin, les écoliers -de grande section de maternelle, CP et CM2 dans un premier temps- seront environ 14.000 à retrouver leurs établissements à compter de ce jeudi 14 mai dans le département. C'est-à-dire un plus d'un tiers seulement : _"_près de 40% des parents concernés que nous avons interrogés par questionnaire nous ont répondu être favorables au retour de leur enfant à l'école, ce qui est une très grande satisfaction pour nous", indique l'Inspecteur d'Académie du Doubs rassuré également par cet autre chiffre de "80 à 90% d'écoles ouvertes dès la semaine prochaine"

Quant à la présence ou non de tous les enseignants, dont certains pourraient exercer leur droit de retrait face au risque de coronavirus : "pas de grande inquiétude, nous comptons sur la bonne intelligence des enseignants _qui, en plus, ont tous eu_l'obligation de suivre un tutoriel en ligne de l'Education Nationale sur la mise en place du respect des gestes barrières en classes notamment". Les effectifs maximum seront de 15 élèves par classe et des masques seront à disposition de chacun, personnels de l'école compris.

Fiches métiers dédiées pour le retour progressif sur son lieu de travail

Pour les salariés qui doivent progressivement retourner sur leur lieu de travail, chaque secteur disposera d'une fiche métier dédiée comprenant toutes les mesures que devront prendre leurs employeurs pour assurer les risques de contamination au Covid-19. "C'est encore en cours d'affinage mais tout sera prêt pour la semaine prochaine. et ça vaut aussi pour les dernières _négociations avec les autorités suisses pour nos nombreux travailleurs frontaliers_", assure le Préfet du Doubs qui indique aussi que des contrôles dans les commerces et les entreprises seront susceptibles d'être effectués une fois la mise en route pédagogique passée...

Vie quotidienne et loisirs : des libertés plus ou moins retrouvées

Pour retourner faire vos emplettes dans les boutiques des galeries marchandes du département, il faudra encore un peu patienter jusqu'à ce lundi ou mardi au plus tard, précise le Préfet qui attend également les derniers arbitrages du décret concernant les galeries marchandes de plus de 40.000 m2 comme celles de Besançon (Châteaufarine et Valentin). La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) doit aussi lui communiquer sous peu la liste des "petits" musées et bibliothèques autorisées à rouvrir leurs portes à un nombre restreint de public en simultané.

Et alors que la fréquentation des parcs et jardins continuera d'être interdite, c'est un peu plus "souple" pour les promenades en forêts ou en bord de lacs. Leurs parkings restent fermés, comme ceux de la Forêt de Chailluz à Besançon ou du Lac St-Point dans le Haut-Doubs, "mais les riverains pourront bien sûr s'y promener pour prendre l'air", explique le Préfet du Doubs qui revient également sur les déplacements de 100 km maximum autorisés autour de son domicile à partir de ce 11 mai. "Pour les habitants du Doubs, il est _possible de se déplacer dans l'ensemble du département_, mais seulement dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau pour se rendre dans un autre département sans attestation". En résumé, a priori, Haute-Saône, Côte d'Or ou encore Territoire de Belfort restent, plus ou moins accessibles, selon votre adresse dans le Doubs...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess