Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La préfète d'Indre-et-Loire espère empêcher l'installation illégale du Teknival en Indre-et-Loire

lundi 23 avril 2018 à 19:13 - Mis à jour le lundi 23 avril 2018 à 3:23 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

La préfète d'Indre-et-Loire prend deux arrêtés qui visent à empêcher l'organisation d'un festival techno illégal comme celui qui avait attiré 40 000 personnes à Pernay l'an dernier. Les contrevenants s'exposent à 1 500 euros d'amende et à la saisie du matériel de sonorisation.

L'an dernier, plus de 40 000 teufeurs se sont installés sans autorisation à Pernay pour trois jours de techno
L'an dernier, plus de 40 000 teufeurs se sont installés sans autorisation à Pernay pour trois jours de techno - ©Gendarmerie d'Indre-et-Loire

Indre-et-Loire, France

La préfète d'Indre et Loire refuse l’installation illégale du Teknival en Indre-et-Loire. Selon la préfecture, les discussions engagées depuis le mois de décembre avec les organisateurs se sont soldées par un échec : les organisateurs espéraient notamment pouvoir organiser leur rave-party sur les 57 hectares du Camp du Ruchard, prés de Chinon.

En conséquence, Corinne Orzechowski a pris deux arrêtés valables du 23 avril au 5 mai prochain

  • La circulation des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes transportant du matériel qui pourrait servir à la sonorisation du Teknival est interdite sur tout le réseau routier
  • Les rassemblements festifs à caractère musical non-déclarés sont interdits

Pas certain que ces deux arrêtés suffisent à stopper les teufeurs : il y a quelques semaines, déjà, devant l'échec des discussions avec l'Etat, les organisateurs du Teknival avaient prévenu que la rave-party serait sans doute encore "illégale et clandestine". L'an dernier, des milliers de teufeurs s'étaient retrouvé un vendredi soir, en plusieurs points de l'Indre-et-Loire, avant de converger vers Pernay où les forces de l'ordre n'avaient pas pu les empêcher de s'installer, en raison de leur nombre.