Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La première bière catalane au safran est née

-
Par , France Bleu Roussillon

Née d'une collaboration 100% catalane et 100% féminine, la première bière au safran vient d'arriver dans les Pyrénées Orientales. Il a fallu six mois de travail.

Pour une bouteille de 33cl de bière au safran, comptez 3 euros 99
Pour une bouteille de 33cl de bière au safran, comptez 3 euros 99 © Radio France - Luc Chemla

Le Soler, France

Tout est parti d'une rencontre inattendue chez un agriculteur du département. Stéphanie Rull, fondatrice de la brasserie La Bière du Canigou, à Soler, et Marie-José Dopazo, cultivatrice de safran à Espira-de-Conflent, sympathisent, échangent sur leur métier puis leur viennent une idée... s'associer.

Stéphanie Rull aime les challenges : "Moi je ne veux pas faire des bières qui existent déjà. Copier, ça ne m'intéresse pas, je préfère créer. L'idée, c'était vraiment d'avoir une bière originale et faire plaisir aux consommateurs.

"Il faut comprendre le processus de la bière."

Pour se démarquer, il a donc fallu goûter les rares bières au safran existantes. Une expérience riche en enseignements selon Marie-José Dopazo, la cultivatrice de "l'or rouge" : "On retrouvait trop ce côté safrané, ce goût métallique pharmaceutique, et donc cette forte amertume que l'on voulait absolument éviter. On travaille sur des analyses, du gustatif, à quel moment incorporer le safran, comment, pourquoi ?"

Ce fut ensuite un travail minutieux pour trouver le bon équilibre. "C'est un vrai mariage d'ingrédients" rappelle Marie-José Dopazo."Il faut comprendre le processus de la bière, intégrer le safran au bon moment et savoir ce qu'il va apporter en exhausteur et amertume."

Une bière blonde épicée

Après six mois de travail, voilà le résultat : une bière blonde à 5 degrés au gout épicé. De quoi ravir Freddy et Vivien, deux habitués de la brasserie. "Moi je n'avais jamais gouté une bière avec un arrière-goût comme cela, il est fabuleux. Le goût il accroche, c'est un petit peu amer, c'est très bien."

Un goût original qui semble déjà faire des émules. Sur les 5.000 bouteilles produites, déjà la moitié a été écoulée. Pour une bouteille de 33 cl, comptez 3,99 euros.