Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La première convention de stationnement sur l'estran signée à Pirou

-
Par , France Bleu Cotentin

Ce mardi, une convention a été signée entre la mairie de Pirou et la préfecture de la Manche pour déterminer les conditions dans lesquelles les tracteurs peuvent stationner sur la plage. L'objectif est d'en réaliser sur toutes les communes littorales du département.

Cette convention vient réglementer le stationnement des tracteurs sur l'estran à Pirou
Cette convention vient réglementer le stationnement des tracteurs sur l'estran à Pirou © Radio France - Pierre Coquelin

C'est une pratique courante sur les très vastes plages manchoises : la mise à l'eau de bateaux au moyen de tracteurs. Ce lundi, une convention a été signée entre la commune de Pirou dans le Centre-Manche et la préfecture. C'est une première en France. "Il y en aura dans toutes les communes du littoral. Six sont déjà prêtes", explique le préfet de la Manche, Gérard Gavory. Ce texte vient réglementer la circulation et le stationnement des véhicules sur l'estran. 

Il y a beaucoup d'acteurs qui utilisent l'estran, sur ces plages très larges. Parfois, la seule solution pour les pêcheurs, c'est de pouvoir stationner de manière limitée, dans des endroits précis. Mais, comme le rappelle le Code de l'Environnement, la règle reste l'interdiction. Et les maires s'engagent à trouver des solutions à terme pour que ce stationnement ne se pérennise pas sur l'estran - Gérard Gavory, préfet de la Manche

Une convention qui fait suite à une polémique née à l'été 2019. Un arrêté préfectoral avait été pris pour interdire le stationnement sur l'estran. Interdiction qui avait immédiatement entraîné une levée de boucliers des pêcheurs et des plaisanciers. Finalement, le préfet de la Manche avait abrogé l'arrêté, et engagé une concertation avec les différentes associations d'usagers de l'estran et les maires du littoral.

Pacifier l'estran

A Pirou, un code de bonne conduite évolutif a été mis en place quelques années auparavant. "Il y a dix ans, une association s'est créée car des gens se sont plaints. Les tracteurs se sont bien rangés. Aujourd'hui, c'est le dialogue", explique Noelle Leforestier, la maire de Pirou. La commune de la côte des havres n'a pas de port, mais dispose de six kilomètres de plage et de quatre accès à la mer. "Il n'y a pas de possibilité de se garer sur la terre ferme", explique la maire. Cette convention ne change rien pour Pirou, mais elle justifie la dérogation. 

La commune de Pirou est la première de la Manche a signer une convention avec la préfecture pour le stationnement sur l'estran
La commune de Pirou est la première de la Manche a signer une convention avec la préfecture pour le stationnement sur l'estran © Radio France - Pierre Coquelin

"L'objectif est de concilier des intérêts qui peuvent parfois être contradictoires", rappelle le préfet de la Manche. Touristes, surfeurs, cavaliers, pêcheurs... Du côté des associations de pêcheurs-plaisanciers, on accueille cette convention avec satisfaction. "On va pouvoir retourner pêcher avec un encadrement juridique précis, note Didier Mabille, président de l'Apam Le Sénéquet. Chacun y trouve son compte : zones de baignade, heures pour courir à cheval, pour promener son chien, etc. _On met cette harmonie en musique"_

La multiplication des activités nécessite qu'on remette à plat le vivre ensemble sur l'estran. En fait, on va décliner ce qui a été fait à Pirou sur toutes les communes du littoral. Ils avaient la solution avant qu'on ait le problème - Didier Mabille, de l'Apam Le Sénéquet

Une satisfaction, mais...

Seul bémol : un paragraphe ajouté à la dernière minute qui crispe les pêcheurs-plaisanciers. Il prévoit que le nombre et la surface de stationnement pourront être réduits dans les prochaines années. "Il nous ramène en arrière en disant qu'un jour ou l'autre on devra partir et arrêter de pêcher si on n'a pas les moyens d'avoir un anneau dans le port de Carteret, Portbail ou Granville. Une fois que c'est gravé, le prochain préfet pourra s'appuyer dessus. On va résister comme des vieux Normands que nous sommes", confie Didier Mabille. Une mesure à mettre en parallèle avec l'évolution du trait de côte. "A quoi ça rimerait de créer un parking sur la dune, si dans dix ans il est balayé par la mer ? On demande aux maires de faire des choses qu'ils ne peuvent pas faire ! ça ne coûte rien à personne d'aller se garer sur l'estran dans les conditions définies, c'est gratuit. Pourquoi compliquer les choses ? Tour ça parce que le Code de l'Environnement prévoit qu'il n'y aura pas de tracteur sur les plages, que ce soit à Saint-Tropez ou à Pirou ? Un peu de sérieux !", enrage le président de l'association de pêcheurs plaisanciers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess