Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La première femme gendarme pilote de véhicules rapides, est sedanaise

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La première femme gendarme de France à être habilitée pour conduire les véhicules rapides d'intervention est Sedanaise. Elle a réussi ses examens au mois de juin.

Christine Delaite est la première femme habilitée à piloter les bolides de la gendarmerie
Christine Delaite est la première femme habilitée à piloter les bolides de la gendarmerie - © Gendarmerie des Ardennes

Sedan, France

Au sein de la gendarmerie, les escadrons de sécurité routière comptent environ 150 pilotes habilités à conduire des véhicules rapides d'intervention. Charline Delaite est la première femme à obtenir cette qualification. 

Après des épreuves passées en juin 2019, dans l'Oise, la jeune Sedanaise de 29 ans peut maintenant conduire la Mégane RS de la gendarmerie des Ardennes. Ce véhicule est utilisé par les Équipes rapides d'intervention pour traquer et prendre en chasse les automobilistes aux comportements les plus dangereux, et notamment les grands excès de vitesse. 

La Mégane RS, de 275 chevaux, atteint les 200 km/h en 20 secondes. Pour devenir, comme Charline Delaite, pilote de ce bolide, il faut avoir moins de 35 ans, compter 3 ans de service, passer des tests de sélection et suivre une formation. 

La publication Facebook de la gendarmerie des Ardennes annonçant la nouvelle a suscité une avalanche de partages et de réactions. Des félicitations dans la grande majorité des cas, mais aussi des remarques plus sexistes

Un internaute invite par exemple les automobilistes ardennais à "faire attention" car "femme au volant, mort au tournant". Une Parisienne se demande si la militaire ardennaise donne le bon exemple aux jeunes filles et assène que "le devoir des femmes est de s'occuper de leur famille". Un commentaire auquel la gendarmerie des Ardennes a répondu : "le devoir est aussi celui d'assurer la sécurité des autres".

Choix de la station

France Bleu