Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La première piste cyclable solaire d’Île-de-France inaugurée à Bobigny

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis a inauguré ce lundi la première piste cyclable solaire de la région. Il s'agit d'une portion d'une dizaine de mètres sur laquelle se trouvent des dalles photovoltaïques. L'électricité permet d'éclairer une partie de la piste.

Le long du canal de l'Ourcq, les cyclistes roulent sur cette portion de 52m², composée de dalles photovoltaïques.
Le long du canal de l'Ourcq, les cyclistes roulent sur cette portion de 52m², composée de dalles photovoltaïques. © Radio France - Aurore Jarnoux

Bobigny, France

C'est une première en Île-de-France : à l'occasion de la semaine de la mobilité, une piste cyclable solaire a été inaugurée ce lundi à Bobigny, le long du canal de l'Ourcq. Il s'agit d'une expérimentation lancée mi-janvier

Faire rimer écologie et sécurité

Des dalles photovoltaïques classiques sont posées sur la piste empruntée par cyclistes, promeneurs et joggeurs. "Le soleil tape et produit l'électricité, le revêtement dessus permet d'accepter tout type de circulation", souligne Étienne Gaudin, directeur de Wattway, filiale du groupe Colas qui développe ce projet.

La surface est assez restreinte : 52 mètres carrés sur une dizaine de mètres. Mais l'électricité produite permet quand même d'alimenter des spots placés sous un pont à proximité, "dans la journée quand les dalles produisent et en même temps, on stocke de l'électricité dans des batteries quand on en produit trop, ce qui permet d'alimenter l'éclairage pendant la nuit".

Passer sous ce pont le long du canal de l'Ourcq pouvait s'avérer dangereux. - Radio France
Passer sous ce pont le long du canal de l'Ourcq pouvait s'avérer dangereux. © Radio France - Aurore Jarnoux

Il s'agissait d'une demande des cyclistes et des promeneurs. Mais les utilisateurs sont très divisés quant au résultat. Certains trouvent l'idée "super sympa, on se sent plus en sécurité" mais d'autres auraient voulu un éclairage plus important.

"Sous le pont c'est bien, mais tout le reste du canal n'est plus éclairé, ça ne marche plus depuis des mois." - Marie, une cycliste 

De son côté, le département défend cette expérimentation. La Seine-Saint-Denis veut limiter la consommation d'énergie sur son territoire. Et selon l'entreprise Colas, l'énergie produite par cette piste cyclable solaire depuis le mois de janvier équivaut à la consommation électrique annuelle, hors chauffage, de 440 foyers.

"Il y a de quoi produire des énergies renouvelables grâce à ces pistes cyclables. La question maintenant, c'est le coût de ces technologies." - Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis

L'objectif à termes est donc de rendre cette expérimentation pérenne, voire de la développer dans le département. Mais le coût est encore trop important. "L'idée, c'est que les coûts de production diminuent, qu'il soit intéressant d'utiliser toutes les surfaces de pistes cyclables pour produire de l'électricité", explique Vincent Malard, chargé du plan vélo au département.

Le département a investi 118.000 euros pour cette piste cyclable solaire.

Choix de la station

France Bleu