Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La première résidence "gay friendly" de France se construit à Roussillon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Un couple de promoteurs immobiliers vauclusiens ose ce que personne n'a encore osé en France : ils font construire un lotissement dit "gay friendly" à Roussillon dans le Vaucluse. Il n'est pas question de communautarisme, la vente des maisons sera ouverte à tous, mais quand même, l'argument de vente est clairement assumé.

Le label "gay friendly" est clairement assumé
Le label "gay friendly" est clairement assumé

Ce sera le tout premier lotissement "gay friendly" de France. Il est en train de se construire un peu à l'extérieur de Roussillon dans le Vaucluse. Jean-Claude Jezequel et sa femme ont eu cette idée, il y a quelque temps, en se disant qu'après tout, c'était un créneau à prendre comme un autre.

La vente des premières maisons, haut de gamme, commence mi-mai. Les premiers propriétaires devraient pouvoir s'installer en juillet. Et parmi eux, des gays et lesbiennes donc, mais pas que. Les deux promoteurs immobiliers vauclusiens refusent d'être taxés de communautarisme. La vente est ouverte à tous , bien sûr.

Une vingtaine de maisons haut de gamme

Ils mettent en fait à disposition 21 appartements de plain-pied ou duplex d'une superficie de 50 m2 à 120 m2, avec terrasse et jardin potager. Les façades ont été peintes avec les ocres issues des célèbres carrières de la commune. La mise en vente (de 250.000 à 360.000 euros) débutera le 14 mai.

"C'est un état d'esprit, la résidence est simplement interdite aux homophobes" , sourit Eliane Jezequel. "Chacun a le droit de vivre sa vie comme il l'entend. Quand ils (les homosexuels, NDLR) seront sur leur terrasse ou à la piscine, il n'y aura pas des yeux qui les regarderont d'une drôle de façon. "

Villa Gay-Friendly ENRO 2

Choix de la station

À venir dansDanssecondess