Infos

La "prime d'activité" contre la pauvreté des travailleurs présentée ce mardi

France Bleu mardi 3 mars 2015 à 8:26

La Prime pour l'activité devrait être plus simple à demander que l'actuel RSA Activité
La Prime pour l'activité devrait être plus simple à demander que l'actuel RSA Activité © MaxPPP

Le Premier ministre doit annoncer ce mardi de nouvelles mesures de lutte contre la pauvreté, dans le cadre du plan quinquennal mis en place en 2013. La grande nouveauté attendue, c'est une "Prime d'activité", issue de la fusion de la Prime pour l'emploi et du RSA-Activité. Elle concernera moins de personnes mais devrait être plus efficace.

François Hollande l'avait annoncé en août dernier : la Prime pour l'emploi (PPE) et le RSA-Activité vont être fusionnés. La réforme des deux dispositifs, annoncée depuis la mise en place du plan quinquennal contre la pauvreté en 2013, va donner lieu à la mise en place de la Prime d'activité. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2016 , et ses modalités doivent être présentées ce mardi par le Premier ministre Manuel Valls.

La réforme de la PPE et du RSA-Activité partait d'un double constat : d'une part, la Prime pour l'emploi, qui prenait la forme d'un crédit d'impôt, était considérée comme un "saupoudrage" par le rapport Sirugue remis au gouvernement l'été dernier, car elle touche pas moins de 5 millions de ménages. D'autre part, le RSA-Activité, dont peuvent bénéficier 750.000 ménages en complément de leurs faibles revenus, n'est demandé que par un tiers des personnes qui y ont droit, car son attribution est trop complexe.

Une prime de 215 euros maximum

Le nouveau dispositif se veut donc plus simple et plus efficace ; mais en contrepartie, il sera ouvert à un plus petit nombre de foyers que la Prime pour l'emploi. Si ses contours exacts doivent être précisés ce mardi par Manuel Valls, on sait d'ores et déjà qu'une enveloppe annuelle de 4 milliards d'euros lui sera consacrée , et que pour un bénéficiaire, le montant ne changera pas tous les mois, mais restera le même pendant trois mois une fois qu'il sera fixé. 

Si elle suit les recommandations du rapport Sirugue, la prime d'activité sera attribuée en fonction des revenus de l'ensemble du ménage, mais calculée sur les revenus du demandeur seul, dans la limite d'1,2 Smic , et son montant maximal sera de 215 euros. Le collectif Alerte, qui réunit plusieurs associations de lutte contre la pauvreté, avait demandé qu'il grimpe jusqu'à 250 euros. Selon son président François Soulage, le nouveau dispositif ne sera plus avantageux qu'à partir de 0,5 Smic. 

Partager sur :