Infos

Fruits vendus en grandes surfaces : pour les consommateurs, la qualité n'est pas au rendez-vous

Par Laurine Benjebria, France Bleu jeudi 18 août 2016 à 12:20

Selon la CLCV, la qualité des fruits n'est pas au rendez-vous dans les grandes surfaces
Selon la CLCV, la qualité des fruits n'est pas au rendez-vous dans les grandes surfaces © AFP - Philippe Huguen

Selon une étude publiée ce jeudi par l'association CLCV, seulement un tiers des consommateurs se dit satisfait de la qualité globale des tomates et des pêches blanches vendues en grandes surfaces. La qualité et le goût des fruits d'été ne séduisent qu'une minorité de Français.

La qualité des fruits reste à désirer selon la CLCV. Cela fait six ans maintenant que l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers enquête auprès des consommateurs le goût, le prix, la qualité et les informations relatives aux fruits d'été. Cette année, l'association a décidé d'enquêter sur les pêches blanches (rondes ou plates) et les tomates. Les résultats ont été publiés ce jeudi : seul un tiers des consommateurs français est satisfait de la qualité globale des fruits vendus dans les grandes surfaces.

Des fruits emblématiques

Cette année, l'enquête a porté sur les tomates et les pêches blanches, "relativement disponibles sur la période durant laquelle se déroule notre action, à savoir de mi-juin à juillet". Ce sont également des fruits vendus en grandes quantités  : la consommation annuelle de pêches blanches s'élève à 6kg par ménage acheteur et celle de tomates est de 14kg par ménage acheteur. Côté prix, sur 31 départements étudiés par la CLCV, un kilo de pêches blanches est en moyenne vendu à 3 euros et le prix moyen des tomates s'élève à 2,3 euros.

L'association ne note pas seulement le prix des produits, elle réalise également 51 dégustations à l'aveugle dans 28 départements. L'objectif est simple, "appréhender la perception globale des consommateurs sur la qualité des fruits vendus en grandes et moyennes surfaces".

Un taux de satisfaction des fruits qui ne s'améliore pas

Pour l'association, les résultats des dégustations effectuées sont sévères : 38% des consommateurs se disent satisfaits de la qualité globale des pêches blanches, pour les tomates, la satisfaction est plus basse, s'élevant à 32% des consommateurs.

"Avec 73% d'avis négatifs sur l'ensemble des fruits vendus en grande distribution, il est grand temps qu'une mobilisation de l'ensemble des professionnels s'opère"

  - Aucun(e)

Dans le détail, le goût laisse à désirer, notamment pour les tomates : 20% des consommateurs se disent satisfaits alors que 53% s'avouent déçus. Concernant les pêches blanches, les résultats ne sont pas bien meilleurs avec un taux de satisfaction à 39%. Pas assez de sucre et de jus pour une grande partie des consommateurs, et "de nombreuses pêches sont jugées trop dures (39%)".

"Il y a urgence à améliorer le goût des produits et à donner aux consommateurs des repères pour orienter leurs choix à l'achat" pour la CLCV qui rappelle que "l'augmentation de la consommation de fruits est un enjeu de santé publique".

Contrairement aux idées reçues, le prix n'est pas nécessairement gage de qualité. L'enquête révèle ainsi que le prix des fruits, tout comme leurs origines, n'ont qu'une faible influence sur la qualité globale des fruits dégustés cet été.

Partager sur :