Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La quincaillerie Broussous et Calmels à Montpellier risque de disparaître

Par

C'est une institution à Montpellier. La boutique Broussous et Calmels fait le bonheur des bricoleurs amateurs depuis 130 ans. Le gérant cherche à vendre le magasin, mais il peine à trouver un repreneur.

La quincaillerie Broussous et Calmels pourrait disparaître d'ici quelques mois.
La quincaillerie Broussous et Calmels pourrait disparaître d'ici quelques mois. © Radio France

Depuis sa création en 1887, la quincaillerie Broussous et Calmels, située sur le cours Gambetta à Montpellier, a vu défiler des générations de clients. Des habitants du quartier viennent ici pour trouver une pièce manquante pour bricoler, du matériel électrique, des produits de droguerie. La boutique a conservé la décoration d'il y a 130 ans. Des grands meubles en bois et des produits accrochés directement sur les tiroirs qui rappellent aux habitués des souvenirs d'enfance. Patrice Baudon, le gérant, accueille des clients qui viennent ici depuis qu'ils sont petits.

Publicité
Logo France Bleu

Aujourd'hui, on a des clients qui ont 50 ou 60 ans, qui ont accompagné leur père ou leur arrière-grand-père. Ces clients sont venus dans la quincaillerie en culotte courte ! Donc ça leur fait quelque chose quand ils reviennent ici.

"C'est une institution, tout le monde connaît Broussous et Calmels", raconte Patrice Baudon.

loading

Difficile de trouver un acheteur

Il y a trois ans, Patrice Baudon a mis en vente son magasin. Sans succès... Aucun repreneur potentiel ne s'est manifesté pour l'instant.

Patrice Baudon, le gérant, travaille ici depuis plus de 30 ans. © Radio France

Selon lui, c'est le manque de places de stationnement aux alentours qui empêche la vente. "On a fait passer le tramway sur le cours Gambetta, ce qui a fait que les places de stationnement ont disparu", déplore Patrice Baudon. La quincaillerie est devenue difficile d'accès pour les artisans, ses plus gros clients. Depuis, les artisans désertent son magasin. Alors Patrice Baudon sait qu'il sera difficile de vendre sa boutique.

loading

S'il ne reçoit aucune proposition de reprise avant la fin de l'année, le magasin fermera définitivement ses portes.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu