Société

Le sentier de randonnée GR145, de Calais à Rome, passe désormais par le Doubs

Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon dimanche 24 septembre 2017 à 23:36

Des randonneurs de Novillars ont découvert le GR 145 et sa Via Francégina en Franche-Comté ce dimanche
Des randonneurs de Novillars ont découvert le GR 145 et sa Via Francégina en Franche-Comté ce dimanche © Radio France - Laurine Benjebria

S'ils le veulent, les Franc-Comtois peuvent désormais rejoindre Rome à pied. La partie régionale du GR-145 a été inaugurée ce dimanche. Les premiers randonneurs ont pu se rendre des Auxons à Cussey-sur-l'Ognon. Des balades de 8 et 17 km, au coeur du Doubs.

Nouveau GR, sentier de grande randonnée, en Franche-Comté. Le GR145, reprenant la Via Francégina. Il part de Calais et rejoint Rome, sur les traces de l'ancien itinéraire pédestre médiéval de l'archevêque de Canterbury. Il ne manquait plus que la portion franc-comtoise à labelliser en France. C'est chose faite depuis hier. Pour l'occasion, des randonnées ont été organisées entre les Auxons et Cussey sur l'Ognon dans le Doubs.

Ils étaient près de 150 randonneurs bâtons à la main et sac sur le dos ce dimanche matin. Parmi eux, Jacqueline. Même si elle connaissait déjà les Auxons, elle s'arrête pour regarder le paysage. "C'est pas de la randonnée, marcher marcher... sans rien voir. Donc on s'arrête, on prend des photos quand il y a des photos à prendre. C'est de la balade quand même", se réjouit Jacqueline.

Ce matin, les randonneurs n'ont pu parcourir que 17 kilomètres, sur les 110 de la portion régionale. Une balade qui n'a pas épuisé Sandrine. A peine essoufflée à l'arrivée. "C'était facile, il n'y avait pas beaucoup de dénivelé", s'amuse Sandrine.

Mais un randonneur avait plus de kilomètres dans les jambes. Querdal est est parti depuis Compiègne au début du mois de septembre et son étape finale n'est autre que l'Italie, les Pouilles plus précisément. Et c'est un peu par hasard que cet homme de 29 ans a découvert la Via Francégina. "Je me suis dit que la randonnée, ça pouvait être un bon moyen de traverser un grand nombre de paysages, à un rythme qui me permet d'apprécier toute la richesse des lieux, plutôt que sur l'autoroute" raconte-t-ce jeune paysan vagabond.

Pour se guider, sans GPS ni internet, Querdal utilise des guides. Mais pour la via Francégina, toute nouvelle en Franche-Comté, il a dû gribouiller les chemins sur une carte.

Querdal s'est lancé début septembre sur les routes de France pour rejoindre les Pouilles en Italie. - Radio France
Querdal s'est lancé début septembre sur les routes de France pour rejoindre les Pouilles en Italie. © Radio France - Laurine Benjebria

Ces sentiers, ils suivent plus ou moins l'itinéraire historique de l'archevêque Sigéric. L'archevêque de Canterbury était parti d'Angleterre pour rendre visite au pape à Rome, au Xe siècle. Un travail de quatre ans effectué par la Fédération française de randonnée pédestre.

"Les sentiers ont été débroussaillés, entretenus et le balisage a été rénové pour qu'il soit de qualité et que les randonneurs ne se perdent pas", Robert Azaïs, président de la FFRP.

Avec ce nouvel itinéraire, la fédération espère surtout attirer de nombreux randonneurs pour développer le tourisme local selon Guy Berçot, président du comité régional de la Fédération Française de Randonnée pédestre. "Non seulement il y a l'hébergement, mais il y a aussi le bistrot du coin (...), l'épicerie où on va aller chercher son pic-nique du midi". En tout, la Fédération évalue à 70 euros par jour le budget des randonneurs itinérants. Une bonne nouvelle pour la région !