Société

La RATP veut redonner de l'éclat à son métro

Par Delphine Evenou, France Bleu Paris Région dimanche 16 février 2014 à 18:57

Nettoyage à la Madeleine 2
Nettoyage à la Madeleine 2 © RATP

C'est une des promesses de Pierre Mongin, le président de la RATP : l'état du métro va radicalement changer d'ici la fin de l'année. Pour cela, un nouveau contrat de nettoyage, plus ambitieux, a été signé l'automne dernier. Les principales stations font l'objet d'un décrassage complet.

Les voyageurs de la RATP doivent parfois se boucher le nez et fermer les yeux sur leur trajet quotidien : traces de moisissures, journaux jetés par terre, graffiti sur les wagons. 60% d'entre eux estiment d'ailleurs que le métro est sale (étude publiée par l'Observatoire LCL en ville).

Mais la RATP le promet : ce ne sera bientôt plus que de l'histoire ancienne. A l'automne dernier, le patron de la RATP, Pierre Mongin, a annoncé la signature d'un nouveau contrat de nettoyage à hauteur de 70 millions d'euros . Il y a désormais cinq prestataires au lieu de trois. Désormais, les équipes interviennent aussi en journée sur le réseau, et les contrôles inopinés de "voyageurs mystères" sont plus fréquents pour vérifier l'entretien du réseau.

La RATP veut faire savoir qu'elle a pris les choses en main. France Bleu 107.1 a été invitée à suivre une opération "Coup de propre" qui se déroule en ce moment à la Madeleine.

Dans les coulisses du nettoyage du métro avec Delphine Evenou

Chaque nuit, au moment de la fermeture du métro au public, 3.000 agents investissent le réseau pour le remettre au propre .

Nettoyage à la Madeleine 4 - Aucun(e)
Nettoyage à la Madeleine 4
Nettoyage à la Madeleine 3 - Aucun(e)
Nettoyage à la Madeleine 3
Certaines opérations sont très complexes, comme à la station Madeleine où la RATP doit faire appel à des cordistes, spécialisés dans les interventions en hauteur, à cause des grands volumes. 

Une action ciblée contre les infiltrations

En 2014-2015, quarante millions d'euros sont débloqués pour lutter contre les infiltrations. Impossible de les louper quand on emprunte le métro : les murs arborent tâches de moisissures et suintent. Le réseau, centenaire, pâtit des problèmes de voiries, ou de la montée des nappes phréatiques en cas de fortes pluies.

Olivier Saiz est chargé des ouvrages d'art à la RATP

Le réseau RATP en chiffres

1,3 millions de m² au sol7 millions de voyageurs quotidiens sur le réseau métro / RER10.000 tonnes de déchets collectés chaque année366 stations de métro et de RER