Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La réconciliation en vue autour de la grotte Chauvet ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le conflit très ancien entre les découvreurs de la grotte ardéchoise, les élus et l’État va peut-être se régler. Pascal Terrasse, le président du syndicat de gestion, est prêt à proposer aux trois inventeurs un pourcentage sur les billets d'entrée à la future Caverne du Pont d'Arc : de l'ordre de 50 centimes sur chaque ticket plein tarif.

Le chantier de la Caverne du Pont d'Arc Grotte Chauvet
Le chantier de la Caverne du Pont d'Arc Grotte Chauvet © Radio France - Florence Beaudet

On est peut-être enfin sur la voie de la réconciliation autour de la grotte Chauvet en Ardèche! Cela fait des années que les trois découveurs sont en conflit avec les élus et avec l'État. Sauf que l'espace de restitution, la reproduction grandeur nature doit ouvrir au printemps prochain à Vallon Pont d'Arc, dans le Sud Ardèche. Pascal Terrasse veut donc régler le problème avant. En tant que président du syndicat de gestion, il se dit prêt à augmenter le prix du ticket d'entrée de la future Caverne du Pont d'Arc. Les visiteurs qui supporteraient un petit supplément, de l'ordre de 3 à 4%. Pour le ticket plein tarif, il était prévu 13 euros. Il pourrait passer à 13,50 euros, dont cinquante centimes seraient versés aux trois découvreurs. Cela éviterait de "prendre cet argent dans la poche des contribuables ardéchois " dit Pascal Terrasse :

Chauvet négo/ son Terrasse

Un accord avant le 18 décembre ?

Cette proposition pourrait aboutir car depuis le classement de la grotte au patrimoine mondial de l'Unesco, les relations se sont détendues dans ce dossier. Il reste quand même un point de blocage. Les inventeurs aimeraient que l'espace de restitution reprenne le nom de Chauvet. Pascal Terrasse ne le souhaite pas. Un nouveau nom a été trouvé, la Caverne du Pont d'Arc. Pour lui, pas question de "faire machine arrière ". Pascal Terrasse veut soumettre sa proposition aux inventeurs dans le courant de l'automne. Il espère une réconciliation avant la fin de l'année. Son objectif est que la réconciliation soit effective pour le jour anniversaire des 20 ans de la découverte de la grotte, le 18 décembre prochain.

 

DOSSIER chauvet - Maxppp
DOSSIER chauvet © Maxppp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu