Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La réforme des rythmes scolaires préoccupe les enseignants et parents à une semaine de la rentrée

mardi 26 août 2014 à 0:12 Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde

La rentrée scolaire, c'est mardi prochain pour des milliers d'élèves girondins. Une rentrée 2014 particulière puisque toutes les mairies vont devoir appliquer les nouveaux rythmes scolaires. Enseignants et parents sont-ils prêts ?

Les locaux périscolaires d'une école maternelle à Mérignac
Les locaux périscolaires d'une école maternelle à Mérignac © Radio France

Dans une semaine exactement, c'est la rentrée scolaire. Le mardi 2 septembre, les élèves retrouveront le chemin de l'école après deux mois de vacances. La rentrée 2014 sera marquée par la mise en place de la réforme des rythmes scolaires dans toutes les écoles françaises. Une réorganisation  du temps de travail des enfants qui inquiète déjà les enseignants et surtout les parents à moins d'une semaine de la reprise. 

Comment s'organiser ? 

Les incertitudes sont nombreuses. Avec les nouveaux rythmes scolaires, ce sont 4 jours et demi de cours avec école le mercredi qui attendent les enseignants et les élèves dans la plupart des établissement de maternelle et de primaire. Mais surtout les journées d'enseignement seront beaucoup plus courtes (de 45 minutes en moyenne) et trois après-midis seront réservées aux activités périscolaires. 

Les salles de classe ne sont pas encore prêtes à accueillir les élèves  - Radio France
Les salles de classe ne sont pas encore prêtes à accueillir les élèves © Radio France

Les enseignants se demandent déjà comment surveiller chaque enfant après les cours. Qui va rester ? Qui va rentrer chez lui ? Dans certaines écoles à Mérignac, les directeurs ont affiché des feuilles sur les portes des classes. Chaque matin, les parents cocheront une case pour dire si leur enfant reste ou non après les cours. 

Les parents, eux, affirment  qu'ils vont devoir adapter leur emploi du temps selon les activités périscolaires proposées. Avec un menu à la carte que l'enfant devra choisir ou se voir imposer par ses parents. Et puis surtout, ils s'inquiètent déjà de la santé de leurs enfants. Comment gérer la fatigue  engendrée par les multiples activités périscolaires ?

A Mérignac, les élèves viendront aussi travailler le mercredi   - Radio France
A Mérignac, les élèves viendront aussi travailler le mercredi © Radio France

Les mairies au premier rang 

"Impatiente de voir ce que cela va donner dans la réalité"

Autre grand organisateur de ces nouveaux rythmes soclaires : les mairies. Elles sont au premier rang. Certaines ont dû notamment beaucoup investir pour mettre en place cette réforme. A Mérignac, où on accueille 4.200 élèves chaque jour, la mairie a consacré près de 30% de son budget à l'éducation cette année. La ville a aussi recruté 30 personnes, notamment des éducateurs, à temps plein pour assurer les activités périscolaires. Enfin, des investissements matériels  ont été faits dans les écoles maternelles et primaires. 

Parents et enseignants sont inquiets face à la mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires