Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

La relance éco : "la perte moyenne pour les clubs sportifs amateurs a été d'environ 8.000 euros"

-
Par , France Bleu Paris

La crise sanitaire a fait du mal à l'économie, notamment dans le sport. Christian Auger, le président de la ligue Île-de-France de Basketball, espère que la compétition pourra reprendre dès le mois de septembre, pour compenser les pertes dues à la pandémie.

Les sports collectifs de nouveau autorisés depuis le lundi 22 juin (illustration)
Les sports collectifs de nouveau autorisés depuis le lundi 22 juin (illustration) © Radio France - Fanny Lechevestrier

Les sports collectifs ont repris ce lundi 22 juin, dans des conditions particulières liées à la pandémie de Covid-19. "Nous attendions ce jour avec impatience", se réjouit Christian Auger, le président de la ligue Île-de-France de Basketball, qui espère que les compétitions pourront reprendre dès septembre prochain. Leur arrêt a fait du mal aux clubs professionnels et amateurs. Pour ces derniers "la perte moyenne a été d'environ 8.000 euros".

Même si les matchs ne sont pas encore autorisés, le retour sur les parquets de basket enchante les passionnés. Du côté des clubs professionnels, l'arrêt brutal du championnat "a été très compliqué" souligne Christian Auger, entre "difficultés avec les partenaires commerciaux et fermeture des billetteries". Selon le président de la ligue Île-de-France de Basketball, qui cite "une étude réalisée par le Conseil social du mouvement sportifs", les clubs amateurs, tous sports confondus, ont perdu en moyenne 8.000 euros.

"On a beaucoup d'interrogations sur la saison prochaine", ajoute Christian Auger, qui "espère que la compétition pourra reprendre et que les licenciés seront au rendez-vous". Cet été, la ligue de Basketball de la région a prévu d'organiser différentes animations autour du rebond. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu