Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Alès, une plateforme de e-commerce 100% locale pour concurrencer Amazon

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Pour aider les commerçants du cœur de ville d'Alès, la mairie a décidé de financer une plateforme de e-commerce 100% locale. Son nom "Alesofcourses.fr". Une centaine de commerçants y sont inscrits.

Une centaine de commerces d'Alès inscrits sur la plateforme
Une centaine de commerces d'Alès inscrits sur la plateforme © Maxppp - Frédéric Cirou

Utiliser internet pour passer une commande : cette pratique s'est amplifiée pendant le confinement. Pour ne pas laisser le champ libre aux géants du e-commerce comme Amazon, la mairie d'Alès a décidé de financer une plateforme 100% locale pour aider les commerçants du cœur de ville. Son nom : Alesofcourses.fr

"Nous y pensions déjà depuis des années. Le Covid a été un accélérateur, confie Christophe Rivenq, le premier adjoint au maire d'Alès. On était persuadé que pour augmenter leurs parts de marché, il fallait aller sur de nouveaux médias. La crise a permis de faire prendre conscience aux commerçants que les consommateurs évoluent dans leur comportement d'achat en passant de plus en plus par internet. Et quand ils passent par internet, ce sont les grandes plateformes internationales qui en profitent. L'idée c'était de répondre en partie à ces consommateurs là, localement."

Une plateforme simple d'utilisation

Cette plateforme, c'est donc un peu "l'Amazon" alésien. Elle fonctionne de la même manière. Tous les commerces y sont représentés. Il suffit de faire sa commande et de régler en ligne pour se faire livrer à domicile. Le commerçant est libre de présenter ce qu'il veut. Un système de bons d'achat solidaires a également été mis en place. 

C'est la société alésienne Agarta, qui crée des sites internet, qui a conçu la plateforme. "C'est une opportunité pour les commerçants alésiens de pouvoir assurer leur transition numérique, explique Frédéric Paterne, son responsable. C'est vrai que le e-commerce, c'est un autre métier que le commerce traditionnel. Il va falloir maintenant passer à une phase de formation et d'accompagnement pour les aider à comprendre les enjeux du numérique et à monter en compétence. C'est une opportunité, une main tendue, qui aurait été plus difficile à mettre en oeuvre hors contexte Covid. Ça a été la petite étincelle." Frédéric Paterne qui confie par ailleurs avoir observé un regain d'activités de sa société depuis le confinement. 

120.000 euros investis par la mairie

Pour cette plateforme, la mairie a investi environ 120.000 euros. Pour sa conception, les abonnements offerts aux commerçants et la communication. Elle espère que d'autres villes suivront son exemple. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess