Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Aubusson, la boutique "l'Epicerie" s'en sort bien

-
Par , France Bleu Creuse

"L'épicerie" est un des magasins d'Aubusson qui a pu rester ouvert malgré la crise du covid-19. Cette boutique vend des produits locaux et du vrac. Elle a même vu venir de nouveaux clients pendant le confinement.

La boutique l'épicerie à Aubusson
La boutique l'épicerie à Aubusson - Jozy Fidanzi

"Je ne peux pas me plaindre, ça ne s'est pas trop mal passé pendant le confinement", assure Jozy Fidanzi. La gérante de la boutique l'Epicerie, à Aubusson, est l'une des rares commerçantes à avoir traversé la tempête du coronavirus, sans perdre trop de plumes. Elle tient un magasin alimentaire depuis près de trois ans. Elle a donc pu rester ouverte pendant toute la durée du confinement. Jozy Fidanzi a même vu arriver de nouveaux clients.

Un nouvel intérêt pour les produits locaux et le vrac

"_Durant le confinement, j'ai eu du monde. Peut-être un peu moins... Mais de nouveaux clients sont venu_s", raconte Jozy Fidanzi. Les explications sont multiples : certains ont préféré éviter la foule des supermarchés. D'autres sont venus car ils ne trouvaient plus certains produits dans leurs commerces habituels. 

La gérante de l'épicerie a aussi constaté un intérêt nouveau pour les produits proposés dans sa boutique : du local et du vrac. 

Je pense que le confinement a fait réfléchir les gens

"Beaucoup de clients me disaient qu'ils voulaient faire travailler les producteurs locaux, manger plus sainement, et arrêter les emballages. J'espère que ça durera", sourit Jozy Fidanzi. 

Le retour des premiers touristes à Aubusson

La bonne santé du commerce de Jozy Fidanzi reste intimement liée à celle du centre-ville d'Aubusson. Deux semaines après le début du déconfinement, la ville de la tapisserie commence à reprendre des couleurs. La commerçante a vu revenir les premiers touristes: 

Des gens du Puy-de-Dôme ou de la Haute-Vienne, qui viennent visiter Aubusson 

C'est un soulagement pour Jozy Fidanzi car la semaine du 11 mai avait finalement été assez calme : "Je pensais que  les gens allaient bouger plus, mais je ne l'ai pas ressenti comme ça", explique-t-elle. 

Jozy Fidanzi attend maintenant la réouverture des restaurants et des cafés qui ont un rôle moteur dans l'économie du centre-ville d'Aubusson : "C'est ça qui met de la vie dans une ville, il faudrait que ça rouvre assez rapidement", estime-t-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess