Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les fruits des vergers de Savoie et Haute-Savoie se dévorent depuis le début du coronavirus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Au moment du confinement, les consommateurs se sont beaucoup tournés vers les produits locaux. Satisfaction des arboriculteurs des pays de Savoie ! La récolte a commencé et s'annonce bonne. Actuellement les dispositifs sanitaires liés au covid n'empêchent pas l'embauche de main d’œuvre étrangère.

Dans les vergers de Haute Savoie (pommes et poires) le ramassage des fruits a commencé en avance.
Dans les vergers de Haute Savoie (pommes et poires) le ramassage des fruits a commencé en avance. © Radio France - Anabelle Gallotti

La récolte des pommes et des poires a commencé dans les vergers des Pays de Savoie, avec plus d'une dizaine de jours d'avance. La société, les Vergers de Châteauneuf, à Saint Pierre d'Albigny est l'une des plus grosse exploitation. 

"C'est une bonne récolte qui s'annonce" - Frédéric Bergin, le responsable des Vergers de Châteauneuf

Frederic BERGIN, responsable des Vergers de Châteauneuf

La récolte a commencé, elle est en avance cette année non ? 

Oui, nous avons entre 10 et 15 jours d’avance sur certaines variétés de pommes. C’est la conséquence bien sûr des fortes chaleurs de cet été et du printemps qui a démarré bien plus tôt que d’habitude. Au moment de la crise du Covid-19 et du confinement, les consommateurs sont venus sur notre exploitation, même si nous vendons beaucoup aux grossistes et aux centrales d’achats.

Avez-vous pu embaucher normalement pour la récolte, même avec les dispositifs Covid-19 ? 

Il y a une dizaine d’année nous avons rencontré de grosses difficultés à embaucher de la main d’œuvre locale. Depuis nous travaillons avec « des ramasseurs étrangers ». Nous embauchons un peu plus de 30 personnes sur deux mois. En ce moment nous travaillons avec des gens qui viennent de Roumanie.  Ils n’ont pas eu de problème à venir. Ils avaient leur document d’embauche et ils n’ont pas pris l’avion.  

Finalement? c’est bien que la récolte ai de l’avance, car les mesures sanitaires pour le mois de septembre s’annoncent plus contraignantes ?

Oui, nous avons eu beaucoup de craintes cet été en entendant toutes les différentes hypothèses. Là, on n’a pas rencontré de soucis pour le démarrage de la récole. 

Est-ce qu’on porte un masque quand on récolte les fruits dans les vergers ? 

Ce n’est pas une obligation, car nous sommes en plein air et qu’il y a qu’une personne par ligne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess