Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : le magasin "Vélo Val de Loire", à Jargeau, victime de son succès

-
Par , France Bleu Orléans

Le vélo a le vent en poupe depuis la fin du confinement. Sur les bords de Loire, les cyclistes sont nombreux. Mais les loueurs de vélos sont moins nombreux, quant à eux, dans le département. Ils ne sont que deux à louer des vélos cet été, dont le magasin Vélo Val de Loire, à Jargeau.

Le magasin Vélo Val de Loire a déménagé dans la même rue, dans le centre de Jargeau, pendant le confinement pour avoir plus d'espace.
Le magasin Vélo Val de Loire a déménagé dans la même rue, dans le centre de Jargeau, pendant le confinement pour avoir plus d'espace. © Radio France - Alexandra Lagarde

Dans sa nouvelle boutique Vélo Val de Loire, les clients se succèdent de manière ininterrompue. Depuis la fin du confinement, Pascal Boudard, le propriétaire du magasin, a observé l'explosion de son activité. Une situation bienvenue après une période de confinement difficile. En effet, la période du confinement a été compliquée pour lui, même s'il n'a jamais dû fermer sa boutique. "On était dans une position assez inconfortable où on nous disait qu'on pouvait rester ouvert mais en même temps les gens n'avaient pas le droit de sortir de chez eux. Forcément, on avait personne dans notre magasin." 

30.000 euros de nouveaux vélos 

Une situation a été d'autant plus difficile que le confinement est arrivé au moment où la saison de La Loire à vélo débutait. "On avait commandé plus de 60 nouveaux vélos pour la saison 2020. Résultat, on s'est retrouvé avec 30.000 euros de vélos sur les bras début mars alors qu'on ne pouvait pas les louer." 

Pascal Boudard a acheté 60 vélos cet hiver, au total il possède plus de 150 vélos à louer.
Pascal Boudard a acheté 60 vélos cet hiver, au total il possède plus de 150 vélos à louer. © Radio France - Alexandra Lagarde

Vente en ligne

Le gérant et son associée ont alors dû trouver des solutions. "On a fait un prêt auprès de la banque qu'on a obtenu sans difficultés, et ensuite, on a proposé aux gens de se déplacer chez eux pour réparer leurs vélos. Mais ce n'était pas suffisant. On a alors décidé de vendre nos vélos par internet en faisant une petite réduction. On y gagnait pas vraiment mais ça nous a permis de nous relancer. On a vendu quasiment tous nos vélos. Il en reste quatre, on en avait 40." 

Nous sommes victimes de notre succès. On est obligés de refuser des demandes de location

Une fois le déconfinement venu, tout s'est accéléré pour Pascal Boudard et son associée. "Nous ne sommes que deux dans le département. Beaucoup de loueurs de vélos ont été marqués par la crise. Du coup, nous sommes un peu victimes de notre succès. On est obligés de refuser des demandes de location certains week-ends." 

En 2019, la piste cyclable La Loire à vélo, dans le Loiret, avait enregistré une augmentation de plus 44% de sa fréquentation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess