Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : reprise des ventes de Beaufort mais les agriculteurs doivent encore limiter leur production

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les ventes de beaufort repartent à la hausse, après un arrêt net au moment du confinement et une lente reprise. Pendant le confinement les stocks s'étaient accumulés, les agriculteurs avaient même dû réduire leur production. Aujourd'hui encore, c'est la prudence qui est de mise.

La façade de la coopérative laitière du Beaufortin, à Beaufort en Savoie
La façade de la coopérative laitière du Beaufortin, à Beaufort en Savoie © Radio France - Xavier Monferran

Le beaufort est l'un des emblème de nos pays de Savoie.  Les producteurs et les coopératives ont été pris dans la tourmente de la crise du Covid, notamment avec des difficultés pour écouler les stocks. Aujourd'hui, on fait le point avec Yvon Bochet, le président de la coopérative laitière de Beaufort.  

Yvon Bochet, président de la coopérative de Beaufort

Où en sont aujourd’hui les ventes de beaufort ?

Les ventes ont repris, ça y est. On reste très prudent mais ça se passe plutôt bien. Tous les magasins ont des ventes supérieures à la même période l’an passé. 

Comment expliquez-vous cela ?

Ça me semble irrationnel. On est autant surpris par la reprise des ventes que ce que nous l’avons été quand tout s’est arrêté. On a eu une chute dans les magasins de ville très importante, plus de 50 %. La reprise s’est faite surtout avec l’arrivée des beaux jours. Peut-être que les gens ont tout simplement envie de se faire plaisir.  On fait partie des produits plaisirs, on déguste du fromage, comme on ouvre une bonne bouteille de vin avec des amis ou en famille.  

La coopérative a-t-elle profité de la période du confinement pour développer les ventes par internet ? 

Nous sommes déjà présents sur internet. Et pendant le confinement il n’y a pas eu plus de vente. Sur internet, nous vendons environ 400 meules de la coopérative de Beaufort, c’est l’équivalent du travail d’un magasin. Mais finalement, est-ce que c’est bien de mettre des camions sur les routes et des gens au boulot pour aller livrer du fromage à domicile ? Cette période, au contraire, nous incite plutôt à ouvrir plus de magasins, pour être au plus près des consommateurs et de nos clients. 

Est ce que la coopérative a retrouvé son niveau de vente, d'avant le confinement aujoud'hui ? 

Le marché n'est pas encore à l'équilibre. Et puis on reste très prudent. On craint la crise économique de septembre, quand les budgets seront très serrés. En Beaufort, on demande encore aux agriculteurs de baisser leur production, de 5 % pendant l'été. 

Des tarines en alpage, au dessus du barrage de Roselend
Des tarines en alpage, au dessus du barrage de Roselend © Radio France - Anabelle Gallotti

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période  de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une  entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de  sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels  enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se  projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess