Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La rentrée des classes va "bien se passer" rassure le maire de Poissy

-
Par , France Bleu Paris

A une semaine de la rentrée, Karl Olive, le maire de Poissy (Yvelines) tient à rassurer sur France Bleu Paris: "Ça va bien se passer. On n'a pas besoin de l'Etat pour nous dire quoi faire". Ce fan du PSG revient aussi sur les débordements dimanche soir à Paris et demande plus de fermeté.

Le président Emmanuel Macron en visite dans une école de Poissy le 5 mai 2020, entouré du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer et du maire de Poissy, Karl Olive.
Le président Emmanuel Macron en visite dans une école de Poissy le 5 mai 2020, entouré du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer et du maire de Poissy, Karl Olive. © Maxppp - IAN LANGSDON

Comment va se passer la rentrée des classes pour les millions d'élèves mardi 1er septembre ? "Bien", assure le maire de Poissy, Karl Olive, invité de France Bleu Paris ce mardi. "On est des gens responsables, et on a préparé la rentrée comme il se doit" ajoute le maire divers droite alors que les parents et les enseignants s'agacent du manque de clarté et d'informations du gouvernement à une semaine de la rentrée.

Ce mardi, un conseil de défense doit préciser les règles sanitaires. Le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer rencontre de son côté les syndicats aujourd'hui avant de faire des annonces demain pour tenter de répondre aux nombreuses questions et incertitudes. Mais pour Karl Olive, il faut "laisser les maires travailler avec les préfets". "On n'a pas besoin de l'Etat pour nous dire quoi faire, pas besoin d'être infantilisé".

Karl Olive réclame plus de fermeté de la part de l'état 

Grand fan du PSG, Karl Olive a bien évidemment suivi la finale de la ligue des champions dimanche soir face au Bayern. Il a également suivi les violences qui ont suivi la rencontre autour des Champs-Elysées. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Les supporters du PSG ne doivent pas être confondus avec les racailles sur les Champs Elysées ! Nous devons avoir une réponse ferme contre ceux qui croient agir en toute impunité, qu’il s’agisse du non respect du port du masque, comme des rassemblements interdits". Karl Olive appelle "à la plus grande fermeté de la part de l'Etat, il faut être sans état d’âmes", martèle le maire de Poissy. "Ces gens-là ne peuvent pas passer 48h en garde à vue et ressortir avec le V de la victoire pour jouer au shérif dans les quartiers où ils reviennent". 

La ville de Poissy doit accueillir le nouveau centre d'entrainement du PSG courant 2022. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess