Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La réserve de Bas Rebourseaux, un espace qui compte plus de 200 espèces

dimanche 5 novembre 2017 à 19:50 Par Pierre Coquelin, France Bleu Auxerre

Les premier et troisième dimanches de chaque mois, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de l'Yonne organise des permanences à la réserve de Bas Rebourseaux. L'occasion de découvrir la faune de ce site de 20 hectares.

Le plan d'eau de la réserve de Bas Rebourseaux s'étend sur 20 hectares
Le plan d'eau de la réserve de Bas Rebourseaux s'étend sur 20 hectares © Radio France - Pierre Coquelin

Bas Rebourseaux, Vergigny, France

Il faut s'imaginer une sorte d'aire de repos sur l'autoroute des oiseaux migrateurs. Un espace de 20 hectares qui voit défiler une grande variété d'espèces : plus de 200 au fil des saisons, selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de l'Yonne (400 adhérents). Armée de ses jumelles, Claire y vient souvent : "il y a très peu d'endroits qui regroupent autant d'espèces différentes. Il y en a un autre dans le nord du département, mais c'est plus loin", commente la jeune femme. on peut y découvrir des canards, des hérons, des cormorans, ou encore des limicoles, des échassiers.

La LPO dispose d'outils pour une meilleure observation des espèces - Radio France
La LPO dispose d'outils pour une meilleure observation des espèces © Radio France - Pierre Coquelin

Une réserve ouverte toute l'année. Elle a été creusée dans les années 1980, dans le méandre de l'Armançon, au moment de la construction de la ligne TGV. "On a extrait la grève pour faire des ouvrages comme des ponts, et après c'est devenu un plan d'eau", précise Roger Geoffrin, administrateur de la LPO Yonne et conservateur de la réserve. Un site qui a été acheté par la Ligue. Aujourd'hui, avec la sécheresse, le niveau de l'eau est assez bas. Ce qui n'est pas sans incidence sur les espèces. "Il n'y a pas beaucoup de canards plongeurs en ce moment, comme le niveau est peu élevé. Par contre, ça fait le bonheur d'autres espèces qui se nourrissent dans les vasières", explique Roger Geoffrin.

Les grues ne s'arrêtent pas ici car le site n'est pas assez grand : elles préfèrent les champs

La réserve de Bas Rebourseaux accueille entre 4 et 5000 visiteurs pas an.

Roger Geoffrin (LPO Yonne) : "Un automne relativement sec"

Plus de 200 espèces sont visibles sur le plan d'eau au fil des saisons - Radio France
Plus de 200 espèces sont visibles sur le plan d'eau au fil des saisons © Radio France - Pierre Coquelin
Les Bonnes Ondes - Aucun(e)
Les Bonnes Ondes