Société

Chaque jour en France, 7.300 réservistes sont mobilisés

Par Mikaël Roparz, France Bleu vendredi 13 octobre 2017 à 16:26

Les Réservistes en formation pour devenir de futurs gendarmes réservistes
Les Réservistes en formation pour devenir de futurs gendarmes réservistes © Maxppp - PHOTOPQR/LA PROVENCE

C'est la Journée nationale du réserviste, ce vendredi. Qu'ils soient dans la police, la gendarmerie ou l'armée, les réservistes sont de plus en plus nombreux. Toute une série d'animations sont prévues en France jusqu'au 11 novembre.

La Journée nationale du réserviste 2017 se déroule sur tout le territoire national à partir d'aujourd'hui, vendredi 13 octobre, date d’anniversaire de la création de la garde nationale, jusqu'au 11 novembre autour du thème "Engagés ensemble".

Des nombreuses animations seront organisées dans toute la France, en partenariat, avec notamment l’éducation nationale, les entreprises, les collectivités locales et territoriales ainsi que les associations de réservistes.

Pour lancer ces activités, des assises de la garde nationale ont lieu ce vendredi à l’Ecole militaire à Paris. Un Facebook Live a d'ailleurs été lancé.

La garde nationale compte 70 000 réservistes

Créée il y a un an, en réponse aux attentats de novembre 2015 et de juillet 2016, la garde nationale regroupe les réserves opérationnelles des armées et de la Gendarmerie, ainsi que la réserve civile de la Police nationale. Début 2017, elle comptait déjà 65700 volontaires. Aujourd’hui, elle est forte de 70000 réservistes. Depuis 2015, cela correspond à une augmentation des effectifs de 15 000 hommes et femmes. Chaque jour, ce sont plus de 7300 réservistes qui sont mobilisés au sein des unités des armées et des forces de sécurité intérieure, contre 5 500 il y a un an, indique le ministère des Armées.

La garde nationale vient notamment "renforcer la sécurité des Français au côté des effectifs d'active des armées et des forces de sécurité intérieures (gendarmerie et police)", explique la porte-parole du ministère des Armées, Valérie Lecasble.

Entre 40 et 50 candidats par jour

"Après les attentats, on a vu un afflux de candidatures" mais l'intérêt ne s'est pas démenti depuis, a relevé le secrétaire général de la Garde nationale, le général Gaëtan Poncelin de Raucourt. Le général rappelle que l’engagement citoyen était fort et que la garde nationale n’avait pas de difficultés de recrutement puisque 40 à 50 personnes candidatent encore chaque jour sur internet

Qui sont ces réservistes ? Ils ont en moyenne 40 ans. Et pour les deux-tiers, ils n'ont aucun passé militaire au moment de leur recrutement. Il s'agit pour 60% d'actifs, 20% d'étudiants, 15% de retraités (des anciens militaires notamment) et 5% de chômeurs.

Pour la plupart d'entre eux, l'idée est "de se rendre utile après les attentats de 2015" comme le raconte cette professeure des écoles près de Redon (Ille et Vilaine) qui vient de s'engager dans la réserve. Ces réservistes sont formés au combat, au maniement des armes. Ils sont de plus en plus appelés. En 2015, ils pouvaient en moyenne effectuer 24 jours de réserve. Aujourd'hui, ils dépassent les 30 jours en moyenne.

C'est la Journée nationale du réserviste - Aucun(e)
C'est la Journée nationale du réserviste

Pour les années à venir, l’objectif est de rassembler 85 000 réservistes au total pour la garde nationale, ministère de l’Intérieur et ministère des armées confondus.

Pour les armées, le nombre de réservistes au sein de la garde nationale atteindra un effectif total de 40 000 militaires en 2018. Ils effectueront chacun en moyenne 37 jours d’activité par an.