Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La résistante Germaine Tillon entre au Panthéon : Besançon lui rend hommage

Ce mercredi, Germaine Tillon entre au Panthéon, en compagnie de trois autres figures de la Résistance, Geneviève de Gaulle Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. Les musées de la Citadelle de Besançon – où sont conservées une partie de ses archives – consacrent deux expositions à cette femme de conviction, disparue en 2008.

Germaine Tillon sa carte d'étudiante
Germaine Tillon sa carte d'étudiante

Au moment où quatre grandes figures françaises sont célébrées à travers leur entrée au Panthéon, l’une d’elles, Germaine Tillon, est également mise à l’honneur à partir de mardi à la Citadelle de Besançon. Le musée comtois retrace son expérience d’ethnologue en Algérie, tandis que le musée de la Résistance et de la Déportation expose Les armes de l’esprit , sur sa déportation à Ravensbrück. Ces expositions sont possibles grâce à [Anise Postel-Vinay](http://www.franceculture.fr/emission-hors-champs-hors-champs-special-avec-anise-postel-vinay-13-2015-05-25 "Anise Postel-Vinay vient de publier "Vivre" aux éditions Grasset")  : cette amie de Germaine Tillon, ancienne déportée comme elle , originaire du Doubs (alors que Germaine Tillon est née en Auvergne), a permis le versement de ses archives à la ville de Besançon .

Déportée à Ravensbrück

C’est sur ce fonds et sur d’autres documents prêtés pour l’occasion que s’appuie l’exposition Les armes de l’esprit . Elle raconte l’entrée en Résistance de Germaine Tillon, dès 1940, à l’âge de 33 ans . La jeune ethnologue participe au réseau du Musée de l’Homme. Elle est arrêtée sur dénonciation en août 1942, emprisonnée en France, puis déportée en Allemagne en octobre 1943.

Le numéro de matricule de Germaine Tillon à Ravensbrück
Le numéro de matricule de Germaine Tillon à Ravensbrück

De nombreux documents, présentés dans l’exposition du musée de la Résistance, montrent comment Germain Tillon continue de résister à Ravensbrück  : elle étudie le système concentrationnaire, les SS, les arrivées de déportés, les exécutions. Sur une recette de cuisine, clandestinement rédigée, les premières lettres de chaque ligne permettent de conserver les noms des responsables du camp. Pour distraire ses camarades, elle écrit même une opérette, le Verfügbar , où elle se moque des Nazis (ce spectacle sera donné le 5 juin, de 15 à 16 heures, au musée de la résistance, par le Théâtre de la petite montagne).

Ecusson brodé à Ravensbrück pour Germaine Tillon par une camarade de déportation
Ecusson brodé à Ravensbrück pour Germaine Tillon par une camarade de déportation - Photographie P. Guénat

Germaine Tillon est libérée en avril 1945. Elle poursuit ensuite un travail de recherche et mémoire sur la déportation et le camp de Ravensbrück. 

Avoir 30 ans dans les Aurès

L’autre exposition ouverte au musée comtois est consacrée aux années 1934-1939 : Germaine Tillon, ethnologue, est en mission dans la région des Aurès en Algérie . Quelque 80 photos et des extraits de films témoignent de son travail auprès des Chaouïas et de son intérêt pour ce peuple berbère. Germaine Tillon retourne d’ailleurs en Algérie en 1954 où elle enquête sur la torture.

Germaine Tillon chez elle à Saint-Mandé en 2003
Germaine Tillon chez elle à Saint-Mandé en 2003

Les expositions Les armes de l’esprit et Germaine Tillon ethnologue dans les Aurès sont visibles jusqu’au 20 septembre 2015 au musée de la Résistance et de la Déportation et au musée comtois . Diverses manifestations et animations sont organisées au long de l’année 2015. La Ville de Besançon inaugurera également une esplanade Germaine Tillon en face de la nouvelle Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement.

Le musée de la Résistance et de la Déportation à Besançon
Le musée de la Résistance et de la Déportation à Besançon

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess