Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Riche : le campement illicite de Bulgares sur les îles noires évacué au plus tard en septembre

mercredi 10 avril 2019 à 16:28 Par Jean Lebret, France Bleu Touraine

D'ici l'été, et au plus tard à la rentrée de septembre, le bidonville insalubre des Iles noires à la Riche ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Les 80 Bulgares qui avaient élu domicile sur place seront soit réinsérés, soit expulsés du site pour les plus réfractaires.

Vue aérienne des différentes parcelles des îles noires occupées illégalement par plusieurs familles de Bulgares
Vue aérienne des différentes parcelles des îles noires occupées illégalement par plusieurs familles de Bulgares - @préfecture d'Indre-et-Loire

La Riche, France

Au cours de l'été 2018, le tribunal de Tours avait ordonné l'expulsion de plusieurs dizaines de bulgares qui vivent illégalement depuis une dizaine d'années sur le site des Iles Noires, à La Riche. L'objectif est de permettre à la Métropole et à la ville de la Riche de récupérer ces terrains qui leur appartiennent, pour qu'elles puissent y aménager sur 60 hectares des activités autour de la bio-diversité, par exemple des potagers, des pistes cyclables ou des chemin de randonnées.

Depuis cette décision de justice, l'Etat et plusieurs partenaires sociaux n'ont pas ménagé leur efforts pour que des solutions les plus humaines possibles soient trouvées pour ces familles, notamment en matière de logement. D'ici le 10 mai 2019, 22 personnes seront ainsi relogées sur les communes de Tours, Fondettes et Loches, d'autres sont en attente d'appartements qui se libéreront dans la deuxième quinzaine du mois de mai (cela concerne sept personnes qui iront notamment sur Chinon). Il reste deux grands logements (T5 et T6) à trouver pour deux familles qui en tout représentent 11 personnes. A chaque fois que ces personnes seront relogées, sur le terrain, les pelleteuses entreront en action explique Wilfried Schwartz le maire de la Riche.

Je mettrais en mouvement avec l'accord de l'Etat à la fois les services de la Métropole et les services de la ville pour procéder à la démolition des baraquements et à la remise en état du site, à l'entretien des lieux à l'évacuation des déchets - Wilfried Schwartz le maire de la Riche 

Pour ces familles, ce sont 15 enfants qui seront scolarisés dès la rentrée de septembre mais ce processus de réinsertion, certains n'y adhèrent pas. Ils sont une vingtaine dans ce cas, essentiellement des Bulgares qui se livrent à des trafics en tout genre selon la préfète d'Indre-et-Loire Corinne Orzéchowski.

Ceux qui sont à l'origine de trafics, trafic humain, prostitution, travail illégal, pour ces gens là il y aura à la fois expulsion et procédure judiciaire - Corinne Orzéchowski préfète d'Indre-et-Loire

Le maire de la Riche aimerait que ce dossier soit bouclé avant l'été, la préfète est plus mesurée et évoque plutôt la rentrée de septembre.