Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Roche-Blanche : la falaise s'effondre à nouveau

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne
La Roche-Blanche, France

Près de 1 500 mètres cube de roche sont tombés ce samedi matin à La Roche-Blanche (Puy-de-Dôme). Quinze familles avaient déjà été évacuées avant les fêtes pour permettre des opérations de sécurisation de la falaise. Face à ce nouvel éboulement, d'autres ont préféré quitter la commune.

Un autre pan, moins conséquent, menace de s'effondrer
Un autre pan, moins conséquent, menace de s'effondrer © Radio France - Mickaël Chailloux

Et dire que les travaux devaient officiellement se terminer lundi...à La Roche-Blanche, la falaise a de nouveau cédé sous le poids (probablement) de l'usure et après les forts vents de la semaine. Cela s'est passé à 9h45.

"Mon fils et moi avons tremblé des jambes pendant une demi-heure"

Ce samedi matin, ce sont plus de 1500 mètres cube de roche qui se sont détachés de la falaise. Maxime, 20 ans, a tout entendu. "On aurait dit un gros coup de vent ou une tempête" raconte cet habitant de la Roche Blanche depuis toujours, et qui en a gardé de beaux souvenirs. "C'est un pincement au coeur" de voir cette falaise tomber, "car c'était là où on s'amusait petit..."

Face à ce nouvel éboulement, d'autres habitants ont préféré quitter la commune. D'autres ont hésité. C'est le cas de Perrine, maman d'un petit Lucas, qui était près d'elle au moment de l'effondrement. "C'était flippant" raconte la jeune maman. Heureusement, il n'y a eu aucun blessés. 

26 sapeurs-pompiers avaient barré la zone pendant une bonne partie de la journée - Radio France
26 sapeurs-pompiers avaient barré la zone pendant une bonne partie de la journée © Radio France - Mickaël Chailloux

Un risque d'un nouvel effondrement 

Le maire Gérard Vialat, ainsi que les secours et le bureau d'études qui s'occupent des travaux se sont rendus sur place. Ils ont conclu à un nouveau risque d'effondrement, car une partie menace encore de tomber. "C'est une partie moins importante" souligne le maire de la commune, "mais en conséquence, il est impossible que des ouvriers puissent travailler en toute sécurité". La nasse qui a retenu les blocs tombés ce samedi matin est endommagée. Le bureau d'études doit donc trouver une nouvelle stratégie pour sécuriser la falaise. Elle sera trouvée dans les prochains jours. 

Le maire Gérard Vialat au micro de Mickaël Chailloux

Mais pour autant, c'est une sorte de triple peine qui s'abat sur la commune.  En août, il y avait déjà eu un effondrement de falaise. Cela avait forcé la mairie, avant les fêtes, à établir un diagnostic, qui avait fait état de nouveaux risques d'éboulement. La mairie avait alors fait évacuer quinze familles. Trois autres les ont rejoints ce samedi. 

Dans ces conditions, le maire demande également aux curieux de ne pas se rendre sur les lieux de ce "non-drame". "Circulez, il n'y a rien à voir" résume le maire, qui espère, ainsi, empêcher une situation qui pourrait être dramatique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu