Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Roche-Canillac en Corrèze perd sa pharmacie, pas assez rentable

-
Par , France Bleu Limousin

Une nouvelle illustration de la désertification rurale. La Roche-Canillac en Corrèze n'aura plus de pharmacie à la fin de la semaine. La pharmacienne du village de 150 habitants a annoncé qu'elle fermait son officine dont la rentabilité n'était plus suffisante selon elle.

La pharmacie de La Roche-Canillac ferme à la fin de cette semaine. L'officine la plus proche sera alors à 15 km
La pharmacie de La Roche-Canillac ferme à la fin de cette semaine. L'officine la plus proche sera alors à 15 km © Radio France - Philippe Graziani

On parle souvent de la disparition des médecins en milieu rural. La Roche-Canillac en Corrèze a réussi jusqu'à présent à en garder un. En revanche c'est une pharmacie qu'elle n'aura plus dès la fin de la semaine. La pharmacienne qui tenait l'officine a décidé de fermer. Celle-ci n'est plus assez rentable selon elle. La Roche-Canillac il est vrai ne compte que 150 habitants. Et même mis bout à bout, les villages voisins ne peuvent apporter une clientèle pléthorique. Désormais, c'est à Marcillac-la-Croisille à 15 km ou à Lagarde-Enval, 17 km que les habitants de la Roche-Canillac devront se rendre. 

Un réseau de soin fragilisé

Pas si simple souligne Jean-Paul. "Il y a des gens qui ont besoin de médicaments comme moi qui ai eu un cancer. Moi je peux me déplacer. Par contre les gens qui n'ont rien je ne sais pas comment ils vont faire". De fait la fermeture de la pharmacie désorganise tout le réseau de soin du secteur. Anne est l'une des infirmières du cabinet basé à Saint-Martin-la-Méanne, tout proche. "Beaucoup de personnes qui habitent dans le coin allaient chercher leurs médicaments et nous on y passait on pouvait de temps en temps les leur ramener. Mais là ca va être plus compliqué".

La santé moins que la sécurité

La mairie, prévenue très tardivement regrette le maire Patrick Leresteux, cherche une solution alternative. Mais sa marge de manœuvre est faible. "Il s'agit une profession réglementée rappelle le maire. Et du côté de la collectivité nous ne disposons pas d'outils qui nous permettraient de peser sur les orientations futures". Le maire regrette surtout qu'en matière de santé la situation des petites communes ne soient pas prises en compte. "On parle régulièrement de sécurité qui mobilisent les forces de police et les autres professionnels. Mais on ne se mobilise pas assez sur la question de la sécurité en termes de santé de la population". Et c'est d'autant plus dommageable pour des petites communes qui, c'est le cas de La Roche-Canillac, voient ces derniers temps de nombreuses familles s'installer.

#MaSolution

Pour sortir de la désertification des campagnes, vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess