Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

La Roche-sur-Yon : la justice autorise la mairie à expulser les gilets jaunes de leur "maison"

-
Par , France Bleu Loire Océan

La mairie de La Roche-sur-Yon annonce que le tribunal administratif a tranché en leur faveur ce mardi 16 juillet, ils ont désormais le droit d'expulser les gilets jaunes de la maison prêtée par la ville depuis sept mois. Le maire leur donne 48 heures pour quitter les lieux.

La "maison des gilets jaunes", à La Roche-sur-Yon en Vendée le 10 avril 2019. Ils refusent de rendre les clés à la mairie, qui leur a prêté début décembre.
La "maison des gilets jaunes", à La Roche-sur-Yon en Vendée le 10 avril 2019. Ils refusent de rendre les clés à la mairie, qui leur a prêté début décembre. © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

Le tribunal administratif de Nantes a jugé recevable la demande d'expulsion des gilets jaunes de La Roche-sur-Yon, qui occupent leur "maison" prêtée par la mairie depuis maintenant sept mois, dans un jugement rendu mardi matin, annonce la ville à France Bleu Loire Océan. Début avril, dans une première décision, le juge des référés avait rejeté la demande de la mairie et refusé d'expulser les gilets jaunes. Le maire avait alors déposé un second recours. 

Nous allons faire connaître cette décision aux gilets jaunes, et ils auront 48 heures pour déménager leurs affaires et quitter les lieux dignement"
- Luc Bouard

Les gilets jaunes acceptent de quitter les lieux

"Le juge a confirmé notre demande, et estimé que l'occupation des lieux devait cesser, vu que c'est un trouble non pas à l'ordre public mais à la jouissance d'un bien, et que le lieu n'est pas adapté pour recevoir du public", affirme le maire de La Roche-sur-Yon, Luc Bouard.

"Nous attendons le retour du greffe qui nous signifie cette décision et nous la ferons connaître aux gilets jaunes", assurait mardi soir le maire de La Roche-sur-Yon. Dès que ce sera fait, le maire laisse 48 heures aux occupants pour quitter les lieux. Les gilets jaunes doivent rendre les clés à 11 heures vendredi. Ils ne vont pas s'y opposer, mais ils projettent d'organiser une action pour marquer le coup.