Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Roche-sur-Yon : une association demande au maire de débaptiser la place François Mitterrand

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Roche-sur-Yon, France

L'association Prymosta demande au maire de La Roche-sur-Yon de débaptiser la place François-Mitterrand, située face à la préfecture, et de la renommer "place des présidents de la Cinquième République", au nom de "l'équité". C'est au conseil municipal qu'il reviendra de trancher.

Plaque au nom de François Mitterrand
Plaque au nom de François Mitterrand © Maxppp -

L'association Prymosta (Protection et renaissance yonnaise des monuments et des statues) ne veut plus de la place François-Mitterrand. Cette place, située dans le centre-ville face à la préfecture de Vendée et qui accueille un jardin au nom de l'ancien président de la République, a pris ce nom après la mort de François Mitterrand, lorsque le socialiste Jacques Auxiette était maire de La Roche-sur-Yon. Danielle Mitterrand était venue l'inaugurer en 1996. Lors d'un discours prononcé devant le maire de La Roche-sur-Yon vendredi 23 février à l'issue d'un événement organisé par l'association, Guy Roy, président de Prymosta a demandé de débaptiser cette place pour l'appeler "place des présidents de la Cinquième République". 

C'est une question d'équité avec les autres présidents de la République", selon Guy Roy

"Le général de Gaulle, fondateur de la Vème République, lui, il se contente d'une rue à La Roche-sur-Yon. Georges Pompidou se contente d'une rue aussi. Mais François Mitterrand a une place avec son buste. Ce n'est pas normal !", s'agace Guy Roy. Pour le président de l'association yonnaise, "c'est une question d'équité" : "je ne vois pas ce que François Mitterrand a fait de plus pour la Roche-sur-Yon, à part y passer une nuit dans un hôtel avec Madame Pingeot comme il le dit dans ses mémoires ? Qu'est-ce qu'il a apporté de plus à la ville que de Gaulle, Pompidou, Giscard d'Estaing, Chirac, Hollande ?" L'association Prymosta propose donc que cette place soit dénommée désormais place des présidents de la Cinquième République et qu'y figurent les bustes de chaque chef d'Etat de la même dimension, "et tout le monde sera content."

Réaction de la socialiste Sylviane Bulteau, sur sa page Facebook - Aucun(e)
Réaction de la socialiste Sylviane Bulteau, sur sa page Facebook -

L'ex députée Sylviane Bulteau, conseillère départementale socialiste, exprime son étonnement et son incrédulité face à cette proposition : "personne n'oserait effacer le nom d'un président de la République mort !", écrit-elle sur son compte Facebook. L'ex élu socialiste Jean Burneleau, président d'honneur de l'association Patrimoine Yonnais, dénonce "une volonté de réécrire l'histoire et d'effacer le nom d'un ancien président de la République socialiste". Jean Burneleau estime que la présence dans l'assistance de Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon, et Bruno Retailleau, sénateur LR de Vendée, vendredi 23 février, lorsque Guy Roy a fait cette proposition constitue "une caution à cette proposition ubuesque". Interrogé par France Bleu Loire Océan, la mairie de La Roche-sur-Yon dit ne pas avoir été officiellement saisie de cette demande, et rappelle la procédure : "à chaque fois qu'un citoyen propose une dénomination de rue ou place, cette demande est examinée par une commission composée d'élus et de techniciens de la Ville. Elle fait une proposition au conseil municipal qui est appelée à voter si la délibération est mise à l'ordre du jour". Rappelons que le maire de La Roche-sur-Yon a déclenché une polémique le mois dernier en annonçant sa volonté de débaptiser le square Albert-1er, du nom de l'ancien roi des Belges (et de le renommer esplanade Simone-Veil), s'attirant même un courrier de désapprobation de l'ambassadeur de Belgique en France, comme l'avait révélé France Bleu Loire Océan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu