Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Rochelle : 12 000 étourneaux mènent la vie dure aux habitants des Minimes

vendredi 1 janvier 2016 à 23:25 Par Romain Asselin, France Bleu La Rochelle

Des habitants de la Rochelle arrosés par des fientes d'étourneaux. C'est le quotidien de certains riverains du quartier des Minimes depuis un mois. Des milliers d'oiseaux ont installé leur dortoir d'hiver derrière le technoforum, au beau milieu d'habitations. Et c'est un véritable enfer.

Les étourneaux aiment dormir en ville. Il y fait plus chaud qu'à la campagne
Les étourneaux aiment dormir en ville. Il y fait plus chaud qu'à la campagne © Maxppp

La Rochelle, France

Quand des milliers d'étourneaux empoisonnent la vie d'un quartier. Le secteur des Minimes à la Rochelle est envahi depuis le début du mois de décembre par une colonie impressionnante d'oiseaux. On appelle ça un dortoir. Les étourneaux s'y installent à la nuit tombée pendant l'hiver. Pour dormir.

Ça sent très mauvais. Tout est maculé de fientes. Et c'est pire que du verglas"

Un tout petit dortoir estime la LPO, Ligue pour la Protection des Oiseaux dont le siège est à Rochefort, qui en a compté 12 000 contre 1 à 2 millions parfois. 

Des habitants "éclaboussés"

La Rochelle sert de nid douillet depuis des années à cette espèce. Le problème, c'est que les étourneaux ont changé d'endroit cette année. Adieu le grand port maritime. Bonjour les Minimes et ses habitations.

Les riverains vivent carrément au milieu d'un tapis de fientes