Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

La Rochelle : coup de gueule des commerçants qui ne veulent pas fermer le jour d'une manif nationale des gilet jaunes

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Une nouvelle manifestation des gilets jaunes est annoncée à La Rochelle le samedi 8 juin. Un mouvement national avec la présence annoncée de membres des blacks blocks. Une trentaine de commerçants du vieux-port interpellent la préfecture et la mairie. Ils ne veulent pas fermer leurs établissements.

Commerçants rochelais contre une fermeture le samedi 8 juin, jour d'une manifestation nationale
Commerçants rochelais contre une fermeture le samedi 8 juin, jour d'une manifestation nationale © Radio France - Gérald Paris

La Rochelle, France

Le mouvement des "gilets jaunes" a débuté un samedi 17 novembre 2018. Plus de six mois après, les appels à manifester sont toujours là. À La Rochelle, un mouvement national est prévu le samedi 8 juin. Un appel est lancé sur les réseaux sociaux, encourageant également la frange ultra-violente des blacks blocs à venir à La Rochelle. 

"Financièrement, le week-end de la Pentecôte est primordial pour le reste de la saison" - un des restaurateurs de La Rochelle

Au mois de mars et au mois d'avril déjà, à La Rochelle, les restaurateurs et autres commerçants du Cours des Dames avaient déjà été "invités" par la municipalité rochelaise à ranger toutes leurs tables et toutes leurs chaises extérieures à l'établissement. Une mesure préventive pour éviter qu'elles ne deviennent des projectiles en pleine manifestation. Ce scénario, les commerçants le redoutent une nouvelle fois pour le 8 juin. Pour un des restaurateurs, qui préfère rester anonyme : "Avec une météo assez pluvieuse en mai, et des jours fériés qui tombent mal, il faut clairement le dire, ce week-end du 8 juin, celui de la Pentecôte est primordial pour le reste de la saison." 

Les gérants, et patrons d'établissements veulent rester ouverts, et conserver leurs tables en extérieur ce jour là. Il en va de la survie financière de certains. Ces samedis sans activité commencent à peser lourd sur les comptes. L’inquiétude gagne l'ensemble des commerçants du Vieux-Port. Ceux du Gabut craignent à leur tour d'être concernés par ces mesures.

"Si l'on ne fait rien, les commerçants seraient peut-être les premiers à nous le reprocher" 

Du côté de la préfecture, aucune mesure n'est envisagée pour le moment, il est encore trop tôt. Mais en fonction des informations qui remontent sur les derniers jours avant le 8 juin, la manifestation pourra tout simplement être interdite. Une interdiction qui, dans certaines villes, n'a pas empêché les manifestants de descendre dans la rue. La mairie de La Rochelle, elle, est en réflexion sur l'attitude à adopter ce jour là. Elle prendra des décisions conjointement avec la préfecture. 

Mais le maire Jean François Fountaine se veut prudent. Il rappelle que lors d'une précédente manifestation, quelques tables et chaises avaient été incendiées sur le Vieux-Port. "Si l'on ne fait rien ou si l'on prépare mal ce jour de manifestation, les commerçants seraient peut-être les premiers à nous le reprocher."