Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Rochelle : intervention étonnante de Jean-François Fountaine à l'université d'été du PS

vendredi 28 août 2015 à 18:14 Par Stefane Pocher, France Bleu La Rochelle et France Bleu Poitou

Le maire ne devait pas intervenir physiquement ce vendredi à la tribune. Mais les tractations de ces dernières heures avec Solferino lui permettent de monter sur scène. Pari Gagné sous les applaudissements des participants.

La Rochelle : intervention étonnante de Jean-François Fountaine à l'université d'été du PS
La Rochelle : intervention étonnante de Jean-François Fountaine à l'université d'été du PS

Jean-François Fountaine ne devait faire initialement qu'une simple vidéo. Enregistrer un bref message, pour souhaiter la bienvenue aux socialistes dans sa ville. Pour des raisons de timing dit  officiellement le PS c'était plus simple.  

Et la règle devait être la même pour tout le monde.  Presque pour tout le monde  

Encore une fois, Solferino n'accorde pas les mêmes privilèges à ses plus fidèles cadres.

Cafouillage au PS (?) ou alors l'image souhaitée d'une famille, presque, réunie (?) alors que EELV explose.

Le maire de La Rochelle a eu les faveurs de Paris. 

La présence dans la salle de Jean-Michel Baylet, le président du parti radical de gauche aurait pesé dans la balance.

Déjà l'an passé, 5 mois après avoir remporté les municipales Jean-François Fountaine, divers gauche (victoire contre Anne-laure Jaumouillié, la candidate officielle du PS) était monté sur scène.

Un véritable psychodrame l'été 2014. L'ancien premier fédéral, Mickael VALLET, avait d'ailleurs quitté l'espace Encan où se tient l'Université d'été.

La présence d'un socialiste dissident, était trop douloureuse, alors qu'il lui était interdit de monter sur scène. Qu'il avait suivi scrupuleusement les consignes de son parti comme l'ont fait encore une fois cette année  le président de Poitou-Charentes, et Cyril Chappet le tout nouveau premier fédéral  du PS en Charente-Maritime.

Privilège que n'aura pas eu le trop discipliné Jean-François MACAIRE

Rebelote cette année. Encore à la Tribune. Signe que Jean-François Fountaine a encore des appuis forts au parti socialiste.

"La rébellion paie mieux que la fidélité" lâche un proche du président. "Il aura peut être carte l'an prochain".

Les proches du président de la région Poitou-Charentes laissaient entendre ce vendredi après-midi que ce dernier avait quitté l'Encan après l'intervention du maire. Qu'il ne voulait pas être spectateur de sa propre vidéo enregistré depuis plusieurs jours. Evidement l'effet n'est pas le même. Le ton moins chaleureux.

Info démentie aussitôt par l'intéressé

"Je n'ai pu rejoindre La Rochelle qu'à 16h00 précise ce dernier. Bien après l'ouverture de la séance. Et la région était représentée à La Rochelle, en la présence de Maryline Simonet, la vice président du Conseil Régional". 

"Non je n'ai pas claqué la porte du PS ironise Jean-François Macaire. J'ai toujours ma carte".

Il était pourtant à La Rochelle depuis vendredi midi. Et furieux d'apprendre ce changement de programme, raconte un autre proche, ce n'est qu'au dernier moment qu'il a décidé de ne pas assister à cette mascarade. Fin de citation.

Il était difficile pour Jean-François Macaire de regarder sa propre vidéo enregistrée depuis plusieurs jours. 

L'intervention tonique de Jean-François Fountaine a été remarquée. Chaleureusement applaudie après avoir lancé un appel à l'unité derrière Alain Rousset, candidat à sa propre succession à la présidence de la future grande région.

Visiblement Alain ROUSSET n'avait été prévenu de ce soutien public.