Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Rochelle : la générosité aux Restos du Coeur

mardi 19 juin 2018 à 6:07 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

Contrairement à ce qu'ils pensent, les Français sont généreux. C'est ce que montre notre sondage Odoxa-Leetchi pour France Bleu et la presse régionale. Exemple aux Restos du Coeur de Bongraine (La Rochelle) les bénévoles donnent leur temps sans compter et les dons de vêtements ne diminuent pas.

Aux Restos du Coeur, les bénévoles donnent leur temps sans compter
Aux Restos du Coeur, les bénévoles donnent leur temps sans compter © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Nous sommes généreux, mais nous ne le savons pas !  Alors qu'une majorité d'entre nous s'insurge contre le manque de solidarité ou la perte de valeurs, notre sondage * Odoxa-Leetchi pour France Bleu et la presse régionale (effectué sur un échantillon de 3015 personnes, représentatif de la population du 26 avril au 2 mai) démontre que les Français n'hésitent pas à donner de l'argent, des objets ou du temps : 8 français sur 10  déclarent faire des dons d'argent chaque année à des associations, fondations, projets ou des particuliers , 9 français sur 10 donnent du temps, des objets (vêtements, nourriture etc) à des particuliers, ou des associations.

Les Restos du Coeur peuvent témoigner de la générosité des habitants de nos deux Charentes. Le centre de Bongraine, l'un des 3 centres de distribution des Restos du Coeur à La Rochelle par exemple, accueille une centaine de bénévoles qui ne comptent pas leur temps, et reçoit en permanence des vêtements à redistribuer. 

Ce matin par exemple, je suis arrivé à 7h30 et je quitterai les Restos du Coeur à 17h - Gilles, responsable de centre 

Comme la centaine de bénévoles qui fait fonctionner le centre de distribution de Bongraine (La Rochelle), Gilles ne compte pas le temps qu'il donne aux restos du coeur, mais surtout à ceux "qui en ont besoin". Il est le responsable du centre, et vient 3 jours par semaine l'été, 4 jours en hiver. Les jours de réception des denrées alimentaires, il arrive tôt, 7h30 et ne repart que vers 17h.  "Quand j'ai arrêté de travailler, quand j'ai pris ma retraite, les deux premiers mois étaient merveilleux, après on s'ennuie" explique Gilles "j'ai pensé tout des suite aux Restos du Coeur".  Avant, comme beaucoup de français, Gilles et son épouse donnaient à l'ARC, et ont été échaudés par les détournements de son directeur "On a été tellement déçu, qu'on n'a plus donné d'argent. Je préfère donner de mon temps" avoue Gilles "ça m'apporte plus. Ce n'est pas une question de bien être personnel, mais c'est se sentir utile à la société, pouvoir apporter aux gens". Il confie le choc, qu'il a pu éprouver quand il voit dans les yeux des gens, ce qu'il peut leur apporter avec les Restos du Coeur 

Gilles préfère donner du temps aux Restos du Coeur plutôt que de l'argent

Les vêtements distribués par les Restos du Coeur proviennent tous de dons de particuliers ou magasins - Radio France
Les vêtements distribués par les Restos du Coeur proviennent tous de dons de particuliers ou magasins © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Ce n'est pas l'activité principale des Restos du Coeur, mais 50% de ses bénéficiaires à Bongraine (La Rochelle) passent aussi par le vestiaire quand ils viennent chercher des produits alimentaires. La pièce est pleine de vêtements, bien rangés mais disposés du sol au plafond sur des étagères, des portants, ou dans des boites en attendant la prochaine saison. Quasiment tous proviennent des placards de particuliers. "on a parfois des dons de magasins qui destockent" explique Gilles, le responsable du centre. Mais ce sont essentiellement les particuliers qui alimentent le vestiaire. Impossible de quantifier la masse qui arrive "chaque jour" selon Gilles, mais Mary, la responsable du vestiaire confie en riant que parfois, il n'est pas possible de trier tout ce qui arrive en une seule journée. "Il nous arrive d'avoir des manteaux de fourrure, de cuir aussi" révèle Mary ainsi que des vêtements de marque. "Ce qui manque le plus, ce sont les vêtements et les chaussures d'hommes ainsi que les vêtements pour enfants taille 6/8 ans" dit-elle. Le vestiaire a des habitués qui viennent régulièrement, et l'installation de boites de collecte, par une autre association, dans l'agglomération de La Rochelle n'a pas fait baisser les dons aux restos du coeur "Au contraire on a l'impression que les gens nous les apportent à nous plutot que dans les boites. Chez nous ils savent qu'ils vont directement à ceux qui en ont besoin".  

Les vêtements distribués par les Restos du Coeur proviennent essentiellement de dons de particuliers

*Sondage Odoxa - Leetchi pour France Bleu et la presse régionale : une enquête réalisée auprès d’un échantillon de 3.015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par Internet du 26 avril au 2 mai 2018.