Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La rumeur de l'installation du Teknival a affolé les habitants de plusieurs communes d'Indre-et-Loire

vendredi 27 avril 2018 à 16:21 Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu

Mise à jour à 19h30 : le Teknival ne se déroulera probablement pas en Touraine. La Seine-et-Marne semble avoir été choisie par les teufeurs.

Le Teknival de Pernay en 2017
Le Teknival de Pernay en 2017 © Radio France - Adele Bossard

Indre-et-Loire, France

Mise à jour : à 19H30, vendredi soir, les autorités se disent confiantes sur le fait que le Teknival 2018 ne se déroule pas en Indre-et-Loire. Plusieurs gros rassemblements de teufeurs ont été vus en Seine-et-Marne, près de Melun et Provins. 

La préfecture et les forces de l'ordre l'affirment : à 16H45, vendredi 27 avril, rien n'indique que c'est en Indre-et-Loire qu'aura lieu ce rassemblement de 60 000 teufeurs, pendant 5 jours, à partir de ce soir. Aucun rassemblement de véhicules n'est constaté nulle part. Aucun camion transportant une sono n'a été intercepté, alors qu'il y en aura une centaine sur le Teknival. Pour l'instant, donc rien de concret, mais énormément de rumeurs :  à Mazières-de-Touraine, Villiers-au-Boin, Château-la-Vallière et Mettray par exemple, des habitants sont convaincus qu'ils voient les premiers teufeurs arriver. 

On lit même, sur les réseaux sociaux, des appels à venir bloquer telle ou telle route. Une tension qui inquiète un peu les forces de l'ordre, qui craignent des débordements. La Préfecture d'Indre-et-Loire souligne d'ailleurs qu'il y a des rumeurs du même genre dans les cinq autres départements de la région Centre, et même dans les régions voisines.