Société

A la Saint-Sylvestre, ces Lorrains travaillent pendant que tout le monde fait la fête

Par Magali Fichter, France Bleu Sud Lorraine vendredi 30 décembre 2016 à 18:03

Bonne année ! (illustration)
Bonne année ! (illustration) © Maxppp -

Pour le réveillon du 31 décembre, vous avez peut-être prévu une grosse soirée ou tout simplement un dîner entre amis. Mais pour de nombreux courageux, cette nuit de passage à la nouvelle année est une journée de travail... pas tout à fait comme les autres.

Quand les douze coups de minuit vont sonner, ils se souhaiteront tout de même une bonne année, mais la différence avec la plupart des gens, c'est qu'ils seront en train de travailler. De nombreuses professions sont dans ce cas, à commencer par les professionnels du secours à la personne, pompiers, médecins, infirmiers, aide-soignants, de garde, aux urgences, et du maintien de l'ordre : plus de 100.000 policiers, gendarmes et militaires mobilisés sur tout le territoire français.

Mais parmi les courageux, on compte aussi les taxis, certains boulangers, les professionnels de l'hôtellerie-restauration ou encore les baby-sitters qui garderont vos petits bouts pendant que vous ferez la fête !

Juliette, 22 ans, baby-sitter à Nancy

Etudiante en alternance, Juliette n'aime pas trop faire la fête le soir du 31 décembre. Elle a mis une annonce sur le Bon coin pour proposer ses services en tant que baby-sitter : "Je me suis dit, pourquoi ne pas allier l'utile à l'agréable ? Cela fait des années que je garde des enfants, j'adore ça". Elle touche un petit salaire grâce à son alternance, mais le baby-sitting, c'est "un petit complément de revenu". Et elle a plein d'idées pour que la soirée soit festive pour les enfants : "Des activités manuelles, comme préparer des petits mots pour les parents le lendemain, fabriquer des guirlandes". Mais promis, tout le monde sera au lit quand les parents rentreront.

Freddy, directeur d'un restaurant

Freddy dirige le Vaudémont, un restaurant de Nancy. Toute son équipe, au grand complet, est sur le pont pour le 31 décembre. Une soirée fatigante, mais avec des clients de très bonne humeur : "Tout le monde est sur son 31, les soucis sont oubliés, il faudrait qu'il y ait plusieurs soirées comme ça dans l'année !" Il va quand même falloir tenir au moins jusqu'à deux heures du matin, quand les derniers clients seront partis poursuivre la soirée en boîte de nuit ou ailleurs. Mais pour l'équipe, pas question de faire la fête, il faudra faire le ménage et partir se coucher : "On est ouverts très tôt le lendemain, on prépare tout de suite le service du 1er à midi !" Un week-end intense, qui clôture un mois de fête. Mais les restaurateurs le savent, c'est le dernier coup de collier. En janvier, ils vont pouvoir un peu se reposer.