Société

La Sanef sensibilise les automobilistes à la sécurité de ses agents sur les autoroutes

Par Maiwenn Bordron, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Nord, France Bleu Picardie, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mercredi 12 avril 2017 à 13:31

Un ouvrier autoroutier, en train d'installer un balisage sur l'autoroute A4.
Un ouvrier autoroutier, en train d'installer un balisage sur l'autoroute A4. © Radio France - Maïwenn Bordron

La Sanef, l'entreprise spécialisée dans la gestion des autoroutes, lance une nouvelle campagne pour sensibiliser les conducteurs à la sécurité de son personnel. Le mois dernier, un ouvrier autoroutier est décédé près d'Arras, dans le Pas-de-Calais, après avoir été percuté par une voiture sur l'A1.

"Vous me voyez ? Ralentissez !" : un slogan de campagne simple qui appelle à la vigilance sur les autoroutes. Les agents de la Sanef sont excédés par les comportements dangereux de certains automobilistes. "Ce sont nos clients, mais ça ne leur donne pas le droit de nous rouler dessus. Y'a un manque de respect ... On a qu'une seule vie ! Moi quand je viens au travail, c'est pour rentrer le soir, j'ai envie de revoir ma famille. Je ne viens pas pour mourir au travail", s'indigne Sylvain Cardax, qui travaille au centre de Jarny, près de Hatrize, en Meurthe-et-Moselle depuis 25 ans.

A LIRE - Un agent de la Sanef meurt percuté par un camion sur l'autoroute A1

Comme la plupart des salariés, il a été choqué par la mort d'un collègue le 14 mars, près d'Arras. Ceux qui se qualifient d'hommes en jaune, à cause de leur gilet de sécurité fluorescent, savent qu'ils ne sont pas à l'abri d'un accident. Alors ils prennent des précautions. Par exemple, ne jamais travailler seul sur l'autoroute. "Il faut être à deux pour avoir quatre yeux. Y'en a un qui pose pendant que l'autre fait attention, donc il essaye de prévenir son collègue. Il faut quatre oeils sur l'autoroute, voire même plus, car c'est assez dangereux", souligne Pascal Coza, chef d'équipe au centre de Jarny.

De gauche à droite : Fabrice Jaubert, Sylvain Cardax, Gilles Wagner et Pascal Coza, du centre d'entretien de Jarny, près de Hatrize en Meurthe-et-Moselle - Radio France
De gauche à droite : Fabrice Jaubert, Sylvain Cardax, Gilles Wagner et Pascal Coza, du centre d'entretien de Jarny, près de Hatrize en Meurthe-et-Moselle © Radio France - Maïwenn Bordron

Alors qu'ils discutent près du balisage, qu'ils ont installé sur une voie, les salariés de la Sanef aperçoivent au loin un comportement dangereux de la part d'un automobiliste. "Vous voyez, la voiture bleue qui s'approche de nous, là juste devant le camion, elle l'a doublé au tout dernier moment, alors qu'il y avait un panneau interdit de doubler 300 mètres avant. Ça aurait pu occasionner un freinage du camion ou de la voiture et si les agents sont derrière, ils sont heurtés", pointe du doigt Fabrice Jaubert, responsable du centre d'exploitation de la Jarny.

Hausse des accidents impliquant le personnel autoroutier

Non-respect de la signalisation, des limitations de vitesse, portable au volant ... Les causes des accidents impliquant des agents autoroutiers sont nombreuses. D'après la Sanef, il y a eu 124 accidents les concernant sur l'ensemble du territoire français l'année dernière, contre 101 en 2014. Alors que le nombre accidents a beaucoup baissé sur les autoroutes depuis dix ans, ceux qui impliquent le personnel autoroutier ne cessent, eux, d'augmenter. Une nouvelle campagne de sensibilisation est donc plus que jamais nécessaire. Elle a commencé début avril et devrait se poursuivre jusqu'au mois de juin.

Campagne de sensibilisation de la Sanef : un reportage de Maïwenn Bordron