Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Sarthe cherche des pompiers volontaires surtout en zone rurale

lundi 9 octobre 2017 à 11:55 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Une campagne de promotion est actuellement diffusée dans toute la France pour devenir pompier volontaire. La Sarthe en recherche surtout en zone rurale.

Christian Letellier, capitaine du Sdis de la Sarthe, chargé du recrutement des pompiers volontaires
Christian Letellier, capitaine du Sdis de la Sarthe, chargé du recrutement des pompiers volontaires © Radio France - Pierre Robert Maxppp / Christelle Caillot

Le Mans, France

Le capitaine Christian Letellier, chargé du recrutement des pompiers volontaires en Sarthe est notre invité ce lundi. La Sarthe cherche des volontaires, surtout en zone rurale. Le point sur les profils recherchés.

Pas besoin d'être un athlète de haut-niveau

"Presque tout le monde, peut devenir pompier volontaire" nous dit le capitaine Christian Letellier, chargé du recrutement des pompiers volontaires en Sarthe, "à partir de 16 ans avec une dérogation pour les mineurs jusqu'à 55 ans, vous pouvez prétendre à être sapeur-pompier volontaire. Il faut un minimum de condition physique, savoir lire, et écrire, et après, la machine est en route. Après, une visite médicale, vous avez des tests qui sont très simples, on n'a pas besoin d'avoir des supers athlètes. Ce qu'il faut, c'est avoir de la confiance en soi, quelques aptitudes physiques pour ne pas mettre sa vie en danger, et puis surtout, on essaie de dépister les gens qui pourraient souffrir de claustrophobie, puisque lorsque nous portons un masque contre les fumées et que nous sommes dans le noir, c'est un état de stress qui est un petit peu différent. Il y a vraiment rien de compliqué dans les tests, ils sont à la portée de tout le monde. quand on refuse du monde, et c'est rare, c'est en général quand il y a un casier judiciaire ou un problème de santé.

Des besoins en zone rurale

"On cherche plus dans le secteur rural" poursuit le capitaine Christian Letellier, chargé du recrutement des pompiers volontaires en Sarthe, "notre département est à peu près à l'équilibre, mais il est fragile. Ce n'est pas parce que aujourd'hui on a stabilisé, avec 1953 volontaires et 296 professionnels que demain tout ne peut pas basculer. C'est surtout dans les zones rurales où il y a des bassins d'emploi qui se vident que l'on a les plus gros besoins. Par ailleurs, on ne peut pas habiter au Mans et être sapeur-pompier à Connerré ou à Parigné l'Évêque, les délais pour arriver sur les interventions seraient trop importants.

"Une fois que vous rentrez chez les sapeurs-pompiers, vous avez une période probatoire pour faire la formation qui dure trois ans. Il y a plusieurs unités de valeur dans la formation et ensuite ce sont des contrats de cinq ans mais vous pouvez résilier le contrat. Dans la Sarthe, on est un peu au-dessus de la moyenne nationale, on est à 12 ans et 8 mois de durée pour un pompier volontaire.