Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Seine-Saint-Denis va ouvrir un lieu d'accueil pour les jeunes femmes victimes de violences

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le département de Seine-Saint-Denis va ouvrir début 2019 un lieu d'accueil de jour "unique en France" pour les jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences à Bagnolet. Le conseil départemental l'annoncera ce jeudi lors des rencontres de l'observatoire des violences envers les femmes.

A Besançon, le 2 novembre : un hommage à Razia, jeune femme afghane tuée à l'arme blanche en pleine rue quelques jours plus tôt
A Besançon, le 2 novembre : un hommage à Razia, jeune femme afghane tuée à l'arme blanche en pleine rue quelques jours plus tôt © Radio France - Anne Fauvarque

Un lieu d'accueil pour les jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences "unique en France" ouvrira début 2019 en Seine-Saint-Denis, à Bagnolet. Le président du conseil départemental, Stéphane Troussel (PS), doit l'annoncer ce jeudi lors des 14èmes rencontres annuelles de l'Observatoire des violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis.

Mariage forcé, prostitution : ce lieu accueillera chaque année 500 jeunes femmes de Seine-Saint-Denis mais aussi des 19ème et 20ème arrondissements de Paris, grâce à un partenariat incluant notamment les villes de Paris, de Bagnolet et le conseil départemental. Il sera géré par l'association "FIT une femme un toit". Le lieu permettra de favoriser l'accès des jeunes femmes aux soins, à une assistance juridique, à la contraception ou à l'IVG. 

Permettre aux jeunes femmes de "redevenir maîtresses de leur destin"

Le département de Seine-Saint-Denis veut être "précurseur dans la lutte contre les violences faites aux femmes et dans l'accompagnement de ces dernières pour redevenir maîtresses de leur destin", a expliqué Stéphane Troussel, à l'Agence France Presse (AFP). Il annonce également la création prochaine de "logements passerelle" : des appartements du département, mis à disposition de femmes accueillies en centres d’hébergement, et gérés en partenariat avec les associations "l'Amicale du Nid" et "SOS Femmes 93".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess