Société

La SNCF a-t-elle "racketté" le département de la Drôme ?

Par Nathalie Rodrigues et France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu vendredi 11 septembre 2015 à 6:00

Voie SNCF
Voie SNCF © Max PPP

Le président du Conseil départemental de la Drôme s'est dit victime de racket ce jeudi. Patrick Labaune explique que la SNCF refuse de lui rembourser un trop-perçu de plus d'un million d'euros sur une subvention. La SNCF répond que le remboursement n'est pas dans le contrat.

Le département de la Drôme a donné une enveloppe de 17,4 millions d'euros pour aider à financer les travaux du sillon alpin, la ligne de chemin de fer entre Valence et Chambéry. Patrick Labaune, le président Les Républicains du Conseil départemental, estime que la SNCF doit en rembourser une partie parce que le chantier a coûté moins cher que prévu. Il réclame entre 1 million et 1,2 million d'euro, comme il l'a expliqué sur France Bleu Drôme Ardèche ce jeudi.

Patrick Labaune réclame plus d'un million d'euros à la SNCF

Patrick Labaune a découvert au printemps dernier, en prenant la tête du Conseil départemental, que les travaux du sillon alpin ont effectivement coûté moins cher que prévu grâce à des appels d'offre bénéfiques. Montant total du chantier : 540 millions d'euros. Mais si on en croit la SNCF, le Département de la Drôme n'est pas en droit de réclamer un quelconque remboursement. Sa participation financière, c'était un forfait : si le prix des travaux était plus élevé que prévu, la Drôme ne payait pas plus. Mais si il y avait des économies sur le chantier, pas un centime ne lui serait rendu. Voilà ce que dit le contrat, assure la SNCF.

Mais le Département devrait récupérer quelques sous quand même. L'Europe a finalement donné une subvention pour le sillon alpin, subvention qui va être partagée entre les financeurs. La Drôme devrait récupérer 416.000 euros. Un courrier explicatif lui a été envoyé par la SNCF mi-juin.