Société

La SNSM recrute toute l'année ses futurs sauveteurs

Par Benjamin Bourgine et Hervé Cressard, France Bleu Breizh Izel et France Bleu dimanche 24 septembre 2017 à 12:52

La formation des futurs sauveteurs de la SNSM.
La formation des futurs sauveteurs de la SNSM. © Radio France - Charlotte Coutard

L'été à peine terminé, la SNSM ne relâche pas ses efforts et recherchent déjà ses futurs bénévoles. Heureusement, le centre de formation de Quimper affirme avoir toujours à disposition un vivier de jeunes motivés.

" Quand je surfe, des fois je vois des gens qui paniquent dans les courants, je veux les aider, mais j'ai pas trop la technique ". Comme ce jeune surfeur du Sud-Bretagne, ils sont plusieurs à vouloir se former auprès de la SNSM pour faire partie des nageurs-sauveteurs bretons. Ce genre de recrutement, la SNSM en fait toute l'année, et c'est le cas notamment au centre de formation de Quimper.

Paradoxe de la SNSM : bonne image, mais pas une grande notoriété

La SNSM recrute : reportage d'Hervé Cressard

La saison est à peine fini, mais il faut penser à préparer, déjà, l'été prochain. Xavier Marchand, le patron de ce centre " l'image de la SNSM est très positive, mais on souffre encore d'un déficit de notoriété. Le jeune il attend qu'une chose, c'est de partir sur la plage, enfin pouvoir se mettre à l'ouvrage ".

Des jeunes de 18 ans, lycéens, et... "sérieux"

Xavier Marchand, du centre de formation nous explique les profils de jeunes qu'il recrute

Alors, ces jeunes, qui sont-ils ? La plupart n'ont pas 18 ans, ils sont lycéens. Beaucoup sont venus avec leurs parents, pour découvrir le centre. Mais avant de rejoindre les équipes de sauveteurs sur les plages l'été prochain, il faudra faire beaucoup de sacrifices, avec des week-end pris par le passage des brevets de secourisme, les entraînements à chacun sa motivation, mais l'essentiel, c'est d'avoir envie de consacrer du temps aux autres. " Ils sont sérieux, note Xavier Marchand, et ils font leur boulot de manière impeccable. Et pourtant, ils vont avoir à faire à des situations difficiles, même moralement, on sait qu'on devra les accompagner, nous les anciens ".