Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

La SPA de Belfort refuse de faire adopter ses animaux par internet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Dans un post Facebook publié samedi, la SPA de Belfort indique ne pas souhaiter faire adopter ses animaux sur internet pendant cette période de confinement, contrairement à ce qui a été annoncé par le ministre de l'Intérieur.

Il n'y aura aucune adoption sur rendez-vous via Internet ni par téléphone
Il n'y aura aucune adoption sur rendez-vous via Internet ni par téléphone © Radio France - Isabelle Baudriller

Après l'annonce de Christophe Castaner samedi, indiquant que les déplacements seraient autorisés pour l'adoption d'animaux, la SPA de Belfort indique avoir été "saturée d'appels téléphoniques et de messages depuis ces annonces". Le refuge belfortain annonce toutefois dans un post sur sa page Facebook qu'il ne suivra pas les directives du ministère de l'Intérieur : "Cette pratique est mise en place en premier lieu par la SPA de Paris, dont nous ne dépendons pas, et des SPA et refuges qui sont saturés depuis le confinement par un nombre très important d'abandons et dont la capacité d'accueil est arrivée à saturation. Le refuge de Belfort n'est pas concerné par ce manque de places."

L'adoption par Internet ne correspond pas à "la politique" du refuge

Dans ce même post, le refuge justifie sa décision : "Il n'y aura aucune adoption sur rendez-vous, ni via internet (...) Une adoption est un acte posé et réfléchi qui demande de la part des potentiels adoptants plusieurs visites, minimum quatre, pour faire connaissance avec l'animal ainsi qu'une étude par les responsables de la situation personnelle et des conditions d'accueil avec parfois une visite pré-adoption de chaque futur adoptant". L'association, qui a fait adopter 334 chiens et chats durant l'année 2018, précise que, lors du confinement, "aucun animal ne sera euthanasié".

Certains particuliers veulent emprunter des chiens 

Enfin, la SPA de Belfort, visiblement légèrement agacée, rappelle que les chiens du refuge ne sont pas une excuse pour pouvoir se balader en période de confinement : "Nous recevons aujourd'hui une quinzaine d'appels par jour de personnes qui souhaitent prendre un chien le temps du confinement pour le ramener après. Prendre un animal comme alibi pour braver les interdictions de sorties est inentendable et inadmissible. Et pendant que la personne répond au téléphone pour ce genre d'appels, elle n'est pas auprès des animaux. Un peu de sérieux et de respect pour les animaux". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu