Société

La troisième classe de l'école maternelle de Rodemack ne fermera pas à la rentrée

Par Thibaut Mougin, France Bleu Lorraine Nord jeudi 19 juin 2014 à 19:51

À Rodemack, des parents d'élèves ont dormi dans l'école pour sauvegarder une classe
À Rodemack, des parents d'élèves ont dormi dans l'école pour sauvegarder une classe © Radio France - Thibaut Mougin

L'inspection académique de Moselle a tranché : la troisième classe de l'école du petit prince est bien maintenue pour la rentrée scolaire de septembre 2014. Depuis le 2 juin dernier, la soixantaine de parents d'élèves de l'école de Rodemack en Moselle, près de la frontière luxembourgeoise, dormaient dans les locaux de l'établissement scolaire pour dénoncer la possible suppression de cette classe.

Ils auront passé 16 nuits à dormir dans les locaux de l'école maternelle de Rodemack. Les parents d'élèves ne voulaient pas relâcher la pression, et ils ont eu gain de cause. Saisie du dossier, l'inspection académique de Moselle a décidé de maintenir cette troisième classe pour la rentrée de septembre. 

16 nuits d'occupation pour les parents d'élèves

 

Pour le collectif des parents d'élèves qui ont rencontré le sous-préfet de Thionville, et l'inspecteur d'académie, ce projet de supprimer une des trois classes n'était pas viables car la commune est très dynamique, aux portes du duché du Luxembourg. Ici, des mamans accouchent de l'autre côté de la frontière, mais dans le même temps les naissances luxembourgeoises ne sont pas prises en compte dans le comptage des enfants.

 

"On savait à quelle porte taper pour avoir gain de cause" Gérard Gueder, le maire de Rodemack

"L'inspecteur a été très sensible à l'esprit de dialogue" un des parents d'élève

Partager sur :