Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Vendée donne-t-elle moins que les départements voisins pour ses Ehpad ?

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le médecin coordinateur de l'Ehpad de Notre-Dame-de-Monts a lancé un "cri de désespoir" face au manque de moyens dans son établissement la semaine dernière. La Vendée est-elle moins bien lotie que les départements voisins ? Oui et non. Explication.

L'Ehpad des Oyats à Notre-Dame-de-Monts, où les soignants dénoncent le manque d'effectifs.
L'Ehpad des Oyats à Notre-Dame-de-Monts, où les soignants dénoncent le manque d'effectifs. © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

Le "cri de désespoir" lancé par le médecin coordinateur de l'Ehpad de Notre-Dame-de-Monts la semaine dernière a fait réagir. Plus de 13.000 personnes ont partagé son message sur les réseaux sociaux, pour réclamer une aide d'urgence pour son établissement, où 15 soignants sur 55 sont en arrêt et les autres, épuisés. 

Manque de moyens ? Le docteur affirme qu'il en réclame depuis des années. Auprès de l'ARS, qui ne réévalue les besoins des établissements que tous les 5 ans. Auprès du conseil départemental aussi. Le département finance le volet dépendance des Ehpad, en fonction du nombre de résidents et de la dépendance de chacun.

Moins d'argent par résident, mais plus d'Ehpad

Chaque résident est "noté" en fonction de son état de santé et de la charge de travail que nécessite sa prise en charge, sur une échelle de 1 à 6. C'est ce qu'on appelle le point GIR

Le point GIR en Vendée est à 6,89, alors qu'il est à presque 7,30 en Loire-Atlantique et 7,57 en Maine-et-Loire. Pour certains établissement, ça fait 2 ou 3 postes en moins que dans un autre département"
- Thierry Demay, directeur d'Ehpad en Vendée

Autrement dit, le département de Vendée donne moins que celui de Loire-Atlantique pour financer la prise en charge d'un résident de même niveau de dépendance. Et "c'est un choix politique", appuie Thierry Demay, directeur d'Ehpad en Vendée et représentant régional de l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

Choix de la proximité, choix politique

Le Conseil départemental se défend en faisant remarquer qu'il rattrape son retard depuis plusieurs années. Le GIR est passé de 6,75 en 2017 à 6,89 aujourd'hui en 2019, un effort de 4,5 millions d'euros l'an dernier. 

Il y a 137 Ehpad en Vendée, nous sommes le cinquième département le mieux équipé de France"
- Le Conseil départemental de Vendée

Surtout, le département explique cette différence par le caractère rural de la Vendée. Le département n'a pas de métropole comme Nantes ou Angers qui concentrent la population. Le choix a donc été fait d'avoir davantage d'Ehpad pour "donner la possibilité aux Vendéens de vieillir près de chez eux et de leur famille"

Au global, le département dépense donc sensiblement autant que ses voisins pour les Ehpad. Oui, mais... il y a moins d'argent pour chacun d'entre eux pris individuellement.