Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : la vente à emporter a le vent en poupe dans la restauration

-
Par , France Bleu Hérault

Pour faire face à la crise du confinement, de nombreux restaurateurs souhaitent faire de la vente à emporter dans le département de l'Hérault. ''Attention à ne pas faire n'importe quoi pour pallier ce manque de trésorerie'' prévient le président de l'UMIH.

Le restaurant le Barjoe à  Béziers propose des hamburgers à emporter
Le restaurant le Barjoe à Béziers propose des hamburgers à emporter - Basile Lestingrant

De nombreux restaurateurs, fermés depuis un mois, suite au confinement cherchent des solutions alternatives pour surmonter cette crise sans précédent. Depuis la mi-mars, 5.000 salariés de la restauration, des bars et de l'hôtellerie ont été placés au chômage partiel. 

Dans le Biterrois, comme partout dans l'Hérault, des professionnels de la restaurations ont mis en place des services de vente à emporter pour pallier ce manque à gagner. "Certains hésitent encore à le faire, car la législation est contraignante'' explique Jacques Mestre, le président de l' UMIH (Union des métiers de l'industrie hôtelière) dans l'Hérault.

"Il ne faut pas faire n'importe quoi. Les règles d’hygiène sont importantes. Nous avons sensibilisé les restaurateurs. En cas d'infraction l'amende sera bien plus lourde que l'investissement et les retombées espérées.  Mieux vaut être raisonnable."

''Aujourd'hui tout le monde cherche une solution et veut faire de la trésorerie''

Impossible de quantifier le nombre d'établissements souhaitant faire de la vente à emporter. Le département de l'Hérault compte 2.500 bars et restaurants. Une réouverture des établissements n'est pas envisagée avant début juillet. 

Les pertes financières sont colossales, explique le Biterrois Basile Lestrigrant. Ce professionnel est propriétaire depuis deux ans du "Barjoe", un bar restaurant équipé d'écrans géants (diffusion sporitive), installé place Jean-Jaurès à Béziers.

"Nous faisions déjà de la vente à emporter avant le confinement. Mais ce service ne représentait que 15 % de notre activité. Aujourd'hui, nous n'avons plus le choix. Tous les mois, nos charges de fonctionnement et autres s’élèvent à quasiment 10.000 euros. Les aides annoncées ne sont pas suffisantes."

"Nous sommes en mesure de tenir deux mois. Après tout devient compliqué"

Neuf des 10 salariés du ''Barjoe'' sont aujourd'hui au chômage partiel. Basile Lestrigrant essaie tant bien que mal de faire tourner son établissement, ouvert 7 jour sur 7. Une cinquantaine de commandes en moyenne quotidiennement. Il en faudrait au moins 40 % de plus pour s'en sortir.  

"Les clients préfèrent en très grande majorité se faire livrer (9 sur  10). Ils ont encore trop de craintes. Pourtant nous prenons nos précautions. Distanciation assurée, gel, gants..."

L'établissement a fait appel à un prestataire pour livrer ses commandes. Des frais supplémentaires à supporter, mais pourtant essentiels pour honorer l'engagement. Dans le Biterrois, de nombreuses établissements sont tentés, eux aussi, de faire de la vente à emporter, mais peu ont franchi le pas.

Le restaurant le Barjoe à Béziers a fait appel à un prestataire pour les livraisons (Uber Eats)
Le restaurant le Barjoe à Béziers a fait appel à un prestataire pour les livraisons (Uber Eats) - Basile Lestringant
Le restaurant le Barjoe a aménagé un espace pour accueillir ses clients à Béziers
Le restaurant le Barjoe a aménagé un espace pour accueillir ses clients à Béziers - Basile Lestringant
Choix de la station

À venir dansDanssecondess