Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La vidéosurveillance fait débat à Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Les vacances passées, la nouvelle majorité UMP de la ville de Tours va engager une partie de ses promesses sur la sécurité. Elle va installer, d'ici la fin de l'année, de nouvelles caméras de vidéo-surveillance. Et ça n'est pas du goût de tous.

Caméra de videosurveillance
Caméra de videosurveillance

Il y a actuellement 55 caméras dans le centre-ville de Tours. Un chiffre que la nouvelle municipalité UMP de la ville avait promis de revoir à la hausse. Aujourd'hui, elle annonce penser en installer une vingtaine de plus d'ici trois ans . Cela doit commencer dès cette fin d'année avec trois caméras installées dans le quartier des Fontaines . En 2015 et 2016, suivront les Rives du Cher, la Gare, le Vieux-Tours et le quartier Colbert.

Mais ce projet n'est pas du goût d'une partie de l'ancienne majorité. En l'occurrence les élus écologistes dénoncent une entrave à la liberté individuelle. "Ce n'est pas en augmentant le nombre de caméras que la sécurité s'améliorera " affirme le conseiller municipal écologiste, Emmanuel Denis.

"Il faut surtout remettre des éducateurs et des médiateurs dans les rues." Emmanuel Denis, élu EELV.

A la mairie, on explique que la vidéosurveillance est un élément parmi d'autres comme les patrouilles de police. Mais on ne peut pas faire sans aujourd'hui selon Olivier Le Breton, l'adjoint à la sécurité.* "D'après certaines études, dans une zone vidéo-protegée le taux de délinquance est divisé par deux* , alors je ne vois que des avantages."

"Nous allons agrandir nos installations et centre d'opérations." Olivier Lebreton, adjoint à la sécurité à la mairie de Tours.

Et à terme, la ville de Tours aimerait crééer un centre de surveillance d'agglomération unique, avec Joué les Tours, Saint Cyr, les autres communes qui le souhaiteraient.

La vidéosurveillance efficace ? Les chiffres divergent à Tours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu