Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La vie en rose à la prison de Pau

jeudi 26 octobre 2017 à 18:55 Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn

L'opération "octobre rose" a gagné la prison de Pau. Octobre rose concentre de nombreuses manifestations organisées pour récolter des fonds qui soutiennent la lutte contre le cancer du sein. Dix-sept des vingt-quatre détenues du quartier des femmes se sont mobilisées.

Les détenues d'octobre rose et le chèque remis à la ligue contre le cancer grâce à leurs efforts
Les détenues d'octobre rose et le chèque remis à la ligue contre le cancer grâce à leurs efforts © Radio France - marie-line Napias

Pau, France

C'est la ville de Pau qui a proposé à l'administration pénitentiaire de s'associer pour la première fois à "octobre rose". La manifestation est organisée dans la capitale béarnaise depuis 3 ans. Le directeur de la prison Kamel Hamadache a tout de suite accepté, et également le service pénitentiaire d'insertion et de probation.

Ramer et pédaler pour aligner des kilomètres et financer la lutte contre le cancer

Il y a d'abord eu des réunions d'information sur le cancer du sein et ensuite on a proposé aux vingt-quatre détenues de relever un défi : parcourir le plus grand nombre de kilomètres possible sur un rameur et un vélo. Ces kilomètres sont ensuite convertis en euros. Dix-sept détenues ont relevé le défi, elles se sont relayées jusqu'à afficher plus de 160 kilomètres à vélo et 60 kilomètres sur le rameur. Un exploit pour ces femmes de tous âges pas toujours sportives. C'est le conseil général qui a financé ces kilomètres, et en présence des détenues, un chèque de deux mille euros a été remis à la ligue contre le cancer.

Sylvie et Cristelle, deux des dix-sept détenues qui ont relevé le défi d'octobre rose

J'ai perdu ma sœur l'année dernière d'un cancer du sein, elle est décédée à l'âge de soixante ans, et j'ai mon autre sœur qui a eu un cancer du sein et qui s'en est sortie. Moi qui n'étais pas sportive je me suis mise au rameur et au vélo, et en regardant ma sœur en-haut, avec une pensée pour elle.

Un peu de rose dans le gris de la cour de promenade avec son rameur et son vélo pour octobre rose - Radio France
Un peu de rose dans le gris de la cour de promenade avec son rameur et son vélo pour octobre rose © Radio France - marie-line Napias

La santé en prison : pas vraiment une priorité pour les détenues

Les détenues de la maison d'arrêt de Pau sont soit en attente de leur procès, soit elles ont été condamnées et partent le plus souvent purger leur peine dans un autre centre de détention. C'est donc difficile de les mobiliser autour d'un projet collectif sur la durée. Cette mobilisation contre le cancer du sein leur a permis aussi de se préoccuper de leur propre santé, et la santé en prison elles n'y pensent pas toujours, même si justement, elles peuvent bénéficier d'un suivi médical et d'examens. Au moment de la remise du chèque, une des détenues était justement en train de passer une mammographie.

Magali et Christelle

Il y a une personne justement ce matin qui a participé à "octobre rose" et qui a été extraite pour passer une mammographie. La santé en prison ce n'est pas notre souci principal, on met ça de côté. C'est pas grave, on verra ça une fois qu'on sera dehors. Le fait d'avoir participé à cette semaine ça nous a ouvert plein d'autres directions pour la santé.

L'équipe d'octobre rose au complet - Radio France
L'équipe d'octobre rose au complet © Radio France - Marie-line Napias