Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Ville d'Orléans ne souhaite pas prendre d'arrêté pour interdire les cirques avec animaux sauvages

-
Par , France Bleu Orléans

Alors que la ministre de la transition écologique annonce l'interdiction à terme des cirques itinérants avec animaux sauvages, la Ville d'Orléans n'entend pas prendre d'arrêté municipal en ce sens.

La ménagerie du cirque Muller - 60 animaux - fait étape à Saint-Orens dans la banlieue de Toulouse
La ménagerie du cirque Muller - 60 animaux - fait étape à Saint-Orens dans la banlieue de Toulouse © Radio France - Olivier Lebrun

La Ville d’Orléans ne prendra pas d'arrêté "à l'heure actuelle", pour interdire les animaux sauvages dans les cirques itinérants, contrairement à ce que font d'autres villes en France (comme Saint-Nazaire) : "il convient, avant tout, d’étudier le dossier dans sa globalité et de ne pas tomber dans des amalgames stigmatisants", explique la Ville d'Orléans, sollicitée par France Bleu Orléans.

Pas sûr qu'un arrêté ait une valeur juridique"

"On ne peut pas aborder cette question sous le seul angle idéologique, (...) le dossier est plus complexe qu’il n’y paraît. Il n’est pas sûr, qui plus est, qu’un arrêté ait une valeur juridique sur ce dossier. Les arrêtés municipaux pris à Bordeaux et Marseille ont été annulés par le juge administratif", écrit  Capucine Fedrigo, conseillère déléguée à la cause animale à Orléans. 

La Ville d’Orléans se dit toutefois "très attachée à la défense de la cause animale et ne tolérerait aucune maltraitance commise dans un cirque itinérant si d’aventure elle en était avisée. Ce sujet est débattu actuellement au niveau national et, au cas où la loi devait évoluer sur ce sujet, elle serait bien évidemment appliquée sur le territoire municipal". La ministre de la transition écologique Barbara Pompili a annoncé mardi la fin progressive des animaux sauvages dans les cirques itinérants.

L'élu PS Baptiste Chapuis va monter au front sur ce dossier

De son côté, le socialiste Baptiste Chapuis, élu d'opposition à la Ville d'Orléans, annonce son intention de demander, lors du conseil municipal prévu en octobre prochain, un arrêté d'interdiction des spectacles avec animaux sauvages sur la commune d'Orléans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess